Dignité humaine selon Montaigne

9639 mots 39 pages
Camenae n° 8 - décembre 2010
Christophe BOURIAU

DIGNITÉ HUMAINE ET IMAGINATION SELON MONTAIGNE
La présente étude ne traitera pas de l’imagination pour elle-même, mais en la rattachant au thème de l’humanisme, c’est-à-dire à la question du critère de la dignité humaine. Je souhaite manifester que l’imagination reçoit une fonction spécifique et particulièrement positive dans un certain courant de l’humanisme, celui développé exemplairement par
Montaigne.
Je me propose : 1) de présenter ce courant et sa spécificité par rapport à d’autres courants de l’humanisme au XVIe siècle (Montaigne n’est pas Pic de la Mirandole, Rabelais,
Barbaro) ; 2) de manifester les rôles que reçoit l’imagination dans un humanisme centré sur l’idée de métamorphose ; 3) d’élucider, en prenant pour fil conducteur le statut accordé à l’imagination, pourquoi certaines philosophies du XVIIe siècle marquent une rupture avec cet humanisme.

L’HUMANISME DE MONTAIGNE
«Homo» et «humanus» : le refus montaignien de la distinction
On trouve chez de nombreux auteurs de la Renaissance une nette distinction entre l’homo, c’est-à-dire l’homme comme espèce biologique, et l’humanitas, c’est-à-dire l’essence ou l’état «digne» auquel l’homme est censé parvenir. Dans cette perspective, il ne suffit pas d’être homme pour être humain : l’humanité se conquiert. Elle n’est pas le lot de tous les hommes, car certains s’humanisent, d’autres non.
On distingue principalement deux voies de l’humanisation. Pour un certain courant, illustré par des auteurs comme Ermolao Barbaro, Rabelais ou Alberti, c’est par la culture que l’homme s’humanise. Il peut exister des différences sur ce qu’il convient d’entendre ici par «culture». Pour Ermolao Barbaro, il s’agit avant tout de l’étude des lettres. Par nature, selon Barbaro, l’homme est un simple animal (homo), et il n’est humain (humanus) qu’en puissance. C’est l’acquisition des lettres qui permet à l’homo de développer ses capacités spécifiques pour

en relation

  • Les essais ii de montaigne (critique littéraire)
    2416 mots | 10 pages
  • La culture
    2631 mots | 11 pages
  • Dissertation montaigne
    1149 mots | 5 pages
  • 50yamajo
    4670 mots | 19 pages
  • Enseignements apportés par l'humanisme. dissertation
    3668 mots | 15 pages
  • exposé sur michel de montaigne
    1374 mots | 6 pages
  • la culture peut on juger qu une culture est superieure a une autre
    2169 mots | 9 pages
  • Fiche de lecture sur cannibale de montaigne
    707 mots | 3 pages
  • La Renaissance
    2978 mots | 12 pages
  • Dissertation sur "le regard [sur l’autre] […] est tour à tour hostile, compréhensif, passionné, indifférent, serein ou inquiet, répulsif ou admiratif. réaliste ou fantasmatique."
    2855 mots | 12 pages