Dissert Fra Intro Conclusion

1163 mots 5 pages
« Après tout, pourquoi n'y a­t­il pas autant d'art possible dans la laideur que dans la beauté ? C'est un genre à cultiver voilà tout. » disait Louis­Ferdinand Céline, à juste titre d'ailleurs. Il est vrai que peu d’auteurs se sont astreints à la discipline difficile de créer une oeuvre d’art en utilisant la laideur, notamment en poésie. Lorsque l’on parle de poésie, on imagine une déclaration d’amour, un superbe paysage, parfois on perçoit un brin de mélancolie. Il est donc bien plus difficile de faire le lien entre poésie et laideur. On peut le constater, il est plus facile de trouver un poème sur la beauté que sur la laideur. C’est pourquoi nous pouvons nous interroger sur le fait que la laideur peut être une source d'inspiration pour le poète, au même titre que la beauté. Afin de traiter cette question, nous verrons dans un premier temps que la laideur peut être une source d’inspiration. Toutefois, cette affirmation sera nuancée dans un second temps par une beauté qui reste malgré tout présente. La laideur peut en effet être une source d’inspiration, présentant mille visages dont un auteur peut tirer sa poésie. Un poème peut également être inspiré de différents contextes dont la laideur fera ressortir le caractère négatif. Tout d’abord, la laideur peut se révéler être une grande source d’inspiration car, comme l’a dit
Louis­Ferdinand Destouches, connu sous le nom de Céline : « Après tout, pourquoi n’y aurait­il pas autant d’art possible dans la laideur que dans la beauté ? C’est un genre à cultiver voilà tout. » En effet, en premier lieu elle peut révéler un grand nombre de choses. Il est vrai que certains poètes comme Lautréamont font remarquer la laideur morale de quelque chose comme il le fait à travers son poème « Le Pou » où il décrit un animal cruel et sans

en relation