Dissert mdr

851 mots 4 pages
I)INTRODUCTION
Nous avons choisi comme métier de la santé la médecine du travail qui est une spécialité de l’internat. Notre choix s’est orienté vers cette spécialité car c’est une spécialité classique mais peu d’études sont menés déçu. Dans ce document nous allons d’abord parler de la réalité du métier c’est-à-dire de la vie quotidienne de ce médecin, de ses fonctions et de son rôle dans le monde du travail, puis nous conclurons enfin par une conclusion sur ce métier. Pour recueillir toutes ces informations nous avons interviewé une femme médecin travaillant à l’INRS, une entreprise gérant tous les risques au travail dans les entreprises.
Raphaël DULONG
Ferdinand DUVILLIER
Alexandre GUILLON
La médecine du travail
[pic]

Sciences médecine et vidéo

II)LA REALITE DU METIER

Le métier de médecin du travail est un métier qui prend beaucoup de temps et qui demande une attention particulière
En effet, lorsque l'on exerce ce métier, l’emploi du temps est très chargé. Le médecin du travail enchaine les consultations, il travaille en moyenne dix heures par jours.
Le but de la médecine du travail est de vérifier si les gens travaillent dans de bonnes conditions.
Les gens lui envoient un mail pour savoir si le milieu dans lesquels ils travaillent n’est pas nuisible pour la ou les personnes.
Une fois que le médecin a lu et accepté le « dossier », alors celui-ci se rend sur le lieu de travail de la personne qui lui a envoyé sa demande et examine le milieu du travail pendant quelques heures. Si le médecin trouve que les conditions sont tout à fait normales alors l’employé est apte à travailler, au contraire si le médecin s’aperçoit qu'en effet les conditions de travail de la personne sont mauvaises et qu’il risque sa santé, alors le médecin approfondira ses recherches sur son lieu de travail.

Les risques au travail peuvent être physique, chimique en fonction des matériaux utilisés (Exemple : l’université de Jussieu utilisait des matériaux

en relation

  • Hmmm
    1320 mots | 6 pages
  • Annale esc 2008
    119994 mots | 480 pages