dissertation culture generale

3375 mots 14 pages
A-t-on plaisir à exercer la justice ?

Le problème de la justice se pose quotidiennement aux hommes, car il est l’horizon de toute action, de toute intervention de nous-même dans l’espace d’autrui et d’autrui dans notre espace propre. L’exercice de la justice synthétise tant nos intentions que nos actions à l’égard de nos semblables. Le sujet ne peut donc se réduire au métier de juge. D’ailleurs le Larousse définit pour exercer : 1- soumettre à un entraînement méthodique ; former. Exercer des soldats au maniement des armes ; 2- littéralement, mettre à l'épreuve, Exercer sa patience ; 3- mettre en usage, faire agir ; faire usage de. Exercer son autorité. Exercer un droit ; 4- pratiquer comme métier ; s'acquitter professionnellement de. Exercer la médecine, des fonctions. Ce seront bien sûr les trois premiers sens du verbe exercer qui vaudront pour notre sujet. Le grand Aristote, dans l’Ethique à Nicomaque, définit la justice, parmi les quatre vertus cardinales, comme la vertu pour autrui, alors que les trois premières vertus : courage, tempérance, sagesse, sont des vertus pour soi. Autrui est ainsi mieux placé que moi pour savoir si je suis juste. Mais le plaisir est lui aussi partagé. Si l’exercice de la justice n’est pas accompagné d’un certain plaisir, dont il nous faudra préciser la nature, il n’existera pas de manière autonome chez un être humain, tant le plaisir qu’on trouve à faire quelque chose est notre véritable boussole dans la vie. Et s’il n’existe pas de véritable plaisir à exercer la justice, adviendra inévitablement un plaisir à exercer son contraire, l’injustice. Le plaisir ne peut être que libre et non pas forcé. Mais ne peut-on pas toutefois soupçonner ce plaisir partagé avec autrui de n’être fondamentalement qu’une concession au conformisme et à la bonne conscience ? Le plaisir d’exercer la justice pourrait n’être ainsi qu’un laissez-passer, qu’un gage de bonne conduite apparente. Ceux-là mêmes qui prennent plaisir à fustiger

en relation

  • dissertation de culture générale
    45458 mots | 182 pages
  • Dissertation de culture générale
    7060 mots | 29 pages
  • dissertations culture générale
    838 mots | 4 pages
  • Dissertation culture générale
    325 mots | 2 pages
  • Dissertation de culture générale
    1573 mots | 7 pages
  • Dissertation de culture générale
    1968 mots | 8 pages
  • Dissertation culture générale nature culture
    4091 mots | 17 pages
  • Dissertation juridique et culture génerale
    481 mots | 2 pages
  • Dissertation culture générale la pauvrete
    10875 mots | 44 pages
  • La transparence dans les sociétés contemporaines- dissertation culture générale
    5295 mots | 22 pages