Dissertation espace sauvage dans le monde antique

Pages: 7 (1544 mots) Publié le: 14 novembre 2012
M.C. Charpentier dans ce texte extrait de son ouvrage Les espaces du sauvage dans le monde antique donne une définition précise des espaces sauvages et de ce qu’est le sauvage lui-même. Pour les romains en effet, le lieu sauvage appelé « tesca » est un endroit pur, sans trace de civilisation humaine. Peuplé de numina, il est incertain, dangereux. Il existe donc dans l’Antiquité romaine une visiontrès négative des sauvages, car se seraient dès lors des êtres peu évolué, violent, horrible. Mais en même temps, les romains voient aussi dans le sauvage une sorte de retour à l’homme primitif, au moment où il était pur et sain. Ces deux visions, complètement opposées, sont pourtant réunies dans la définition de M.C. Charpentier. Quelles sont donc les différentes caractéristiques de l’espacesauvage dans l’Antiquité romaine ? Dans un premier temps, nous étudierons les enjeux du texte extrait du livre Les espaces du sauvage dans le monde antique, puis nous verrons les limites de cette définition.

M.C. Charpentier dans son ouvrage écrit en 2004 tente de donner une définition globale de l’espace sauvage et du sauvage dans l’Antiquité. Tout d’abord, elle explique comment reconnaitrel’homme sauvage. Le sauvage, selon elle, est celui qui vit dans un lieu sauvage. Cependant, le sauvage écrit-elle peut se manifester dans des lieux où rien ne le laissait prévoir. Ainsi, il va donc exister des critères, des signes qui vont permettre à l’homme Antique de reconnaitre un espace sauvage. En cela, le sauvage est indissociable de la notion d’espace. De plus, l’homme sauvage est défini par lecivilisé. En effet, c’est le regard que porte la civilisation sur un espace ou un lieu considéré comme non évolué qui va caractériser ces derniers comme sauvages. Dès lors il se pose une question : le sauvage, est-ce un homme sans cité, qui vit dans un espace tels que les forêts, les grottes, etc… ou est-ce un homme qui n’est pas citoyen (qui peut vivre dans une cité mais qui n’a pas le droit departiciper à la vie politique, et qui est considéré comme inférieur aux citoyens) ? Dans l’extrait d’Ovide des Métamorphoses (chapitre III, vers 1 à137) une réponse à cette question est donnée. En effet, le héros Cadmus, qui vient de tuer un horrible monstre, sur les conseils de Pallas plante les dents du dragon. Alors sort de terre une multitude de soldat, qui sont sans chef ni cité car destinés àcréer une nouvelle cité. A peine sortis de terre, ils commencent à s’entretuer jusqu’à ce que Pallas mette un terme au massacre. Ainsi, des hommes sans cité, dans un lieu sauvage, deviennent donc eux aussi sauvage. Un homme sans cité dans un lieu sauvage est enclin à verser dans la sauvagerie (comme le montre le texte).
Mme Charpentier explique ensuite ce par quoi est défini l’homme sauvage.Pour le romain antique, l’homme sauvage n’est pas évolué, il est resté à une sorte d’état de nature, d’état primitif semblable à l’homme préhistorique. Il se contente de peu, vie en osmose avec la nature et est plus fort pour parvenir à contrer les forces négatives de la nature. Ainsi, il peut donc être perçu de façon positive, car il n’est pas « souillé » par la civilisation. Dans le livre Vie despremiers hommes sont décrits les premiers hommes : ils se mangent peu, seulement ce que la nature leur offre, ils satisfassent tous les plaisirs et dès qui leur en prend l’envie, ils sont plus grands et plus musclés. Et, l’auteur nous dit qu’ils sont heureux ainsi. Le sauvage est alors l’homme « naturel ». Tibulle, dans Elégies (chapitre I), explique l’une des raisons pour lesquelles l’hommeromain a une vision nostalgique de ces premiers temps, cette volonté de retour aux sources, cette envie de retour à l’état sauvage. Le narrateur devant partir à la guerre exprime son désespoir et sa rage contre la vie dite civilisée qui pourtant s’emploie à l’art de la guerre (chose pouvant être considérée comme barbare). L’homme sauvage, dit-il, n’a jamais retourné ses armes contres ses frères,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le monde antique
  • Les espaces dans le monde
  • Espaces riches, espaces pauvres dans le monde.
  • L’invention de la citoyenneté dans le monde antique
  • Le monde grec antique
  • 7 Merveilles du monde antique
  • Citoyennete du monde antique
  • La citoyenneté dans le monde antique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !