Dissertation philo : s'accomplire grace au travail

1291 mots 6 pages
Introduction : Il est assez habituel de voir le travail justifié par des raisons terre à terre du genre « on travaille par nécessité, parce qu’il faut bien survivre, se nourrir, se vêtir, pourvoir aux besoins de sa famille etc. » Il est sous-entendu alors que c’est une nécessité tout extérieure qui nous presse à travailler, une nécessité économique comparable la lutte pour la vie,une nécessité qui ne permet pas à l'homme d'accomplir son humanité. L'entrée dans le monde du travail, c'est donc la fin de la liberté sous sa forme légère, adolescente, tandis que tombent sur nos épaules poids écrasant de la nécessité économique. Ce genre d'opinion fataliste est très largement partagée par les élèves au lycée. Elle imprègne aussi la mentalité commune.

Pourtant, cet argument ne suffit pas. Il laisse penser que la vie pourrait avoir un sens uniquement dans l'ordre du divertissement. Il est très naïf de le croire. Que serions sans travail ? Nous avons besoin du travail pour bien d'autres raisons que des raisons économiques. Nous en avons besoin pour le plaisir même d'agir, pour satisfaire au besoin de se sentir utile, de se sentir quelqu'un etc. Privée de travail, notre vie serait privée de sens. Le travail a un sens et il est pourvoyeur de sens, en ce sens où il permet à l'homme de se réaliser lui-même. En quel sens peut-on dire que l'homme s'accomplit dans le travail ? SUJET DISSERTATION : Que gagnons-nous à travailler ? Termes importants : travail

activité ayant une finalité (travail bénévole, travail scolaire, etc.) mais aussi activité rémunérée ayant pourbut la production de biens ou de services ; et gagner

gain matériel mais aussi gain social, moral, etc. par opposition à perdre (que perd-onà travailler ?) ; tournure du sujet → ce n’est pas une question à laquelle on peut répondre par « oui » ou par « non » mais il faut traiter laquestion comme tout autre sujet.
Réponse spontanée
: un salaire bien sûr, autrement dit les

en relation