Dissertations

Pages: 5 (1171 mots) Publié le: 29 avril 2012
L'intelligence (p. 268)


Intelligence

• Caractéristique inférée du comportement d'une personne
• Souvent définie par des habiletés:

Ex : Tirer des leçons de ses expériences, acquérir de nouvelles connaissances, penser de façon abstraite, agi en fonction de ses propres choix ou s'adapter aux changements de l'environnement.

1 L'intelligence selon l'approche psychométrique(Intelligence peut être mesurée par un test)


Psychométrie

• Mesure de l'intelligence (habiletés dans les tâches intellectuelles).


Binet (début du 20è s.)

• Conçu le 1er test d'intelligence
• Le test a pr but de voir ou l’enfant se situe ds son dével. Intell.
• Mandaté pr déceler les enfants susceptibles d'avoir des difficultés d'apprentissage.Cela mène


Concept d'âge mental
• Calcul qu’1 partie d’intelligence =/ globalité

= niveau de développement intellectuel d'un enfant par comparaison avec les enfants de son âge.

Enfants plus lents on un résultat au test comme des enfants plus jeunes = retard
Ex : enfant 9 ans a les résultats similaires que les tests faits chez des enfants de 7 ans = retard dedéveloppement.

Inconvénients

• Pas d'utilisation possible pour les adultes.
• Evaluation qu’une partie d’intelligence
• Le résultat au test ne doit pas être confondu avec l'intelligence.



Terman, 1916 – Mesure du QI

• QI d'une personne
âge mental
âge réel X 100 = QI (calculé en mois)

Exemple : enfant de 7 ans avec 14 ansd'âge mental > (168/84)*100 = 200 de QI

• Ajd QI calculé par des tables normatives où les résultats sont répartis en courbe (milieu= moyenne fixée à 100


Avantages:
• + rigoureuse que l'ancienne méthode
• possible comparaison du QI entre adultes
• permet de voir où une personne (enfant ou adulte) se situe par rapport à un groupe de référence



Test deWechsler > WAIS/WISC(1939)

• connu détecter enfants + adultes surdoués
• bonnes corrélations avec parcours scolaires + professionnels
• 2 échelles combinées : verbale + non-verbale

• Psychologue américain qui estimait que l'intelligence n'est pas une seule chose Mélange de plusieurs traits humains
• Chaque trait mesurable séparément.




2 points importantspour évaluer un bon test

• Validité
être sûr de ce que l'on veut mesurer (culture, intelligence, etc.?).
Corrélation entre la population testée et son propre test.


• Fidélité
toujours même score. Un test de QI perdure dans le temps (QI n'évolue pas).




Quelques notions

QI moyen = 100 (arbitraire)
QI élevé = dès 140 environ

Pour que les normes soient utiles,il faut que les 2/3 de la population se situent entre 85 et 115

Déficience

carence d'aptitudes qui empêche un fonctionnement normal

• déficience légère : QI 50 à 70 = minimum d'autonomie, peut-être tutelle (2,27% de la pop)
• moyenne : QI 35 à 50 = certaine autonomie, mais il faut un entourage, un abri

• sévère : QI 20 à 35 = manque d'habileté motrice, déficience verbale,etc.

• Surdouance: dès 140 jusqu'à 160/180

Sénilité

Manque de stimulation et difficultés liées à l'âge

Réussite scolaire ou professionnelle: QI + trait de caractère, personnalité (résistance au stress, adaptation) + intelligence appliquée (résolution de problèmes dans un contexte donné).
Le stress, un manque de confiance, le contexte, etc, peuvent influencer un test de QI


5L'héritabilité de l'intelligence

Après la guerre > bcp d'orphelins = études psychologiques

Résultats:
Jumeaux monozygotes élevés ensemble : 0,85 (Corrélation = similitudes des résultats : max 1)
jumeaux monozygotes élevés séparément : 0,72 (surprenant!)
jumeaux dizygotes élevés ensemble: 0,6
Jumeaux dizygotes élevés séparément: ?
Frères + soeurs élevés ensemble : 0,43
Frères + soeurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation
  • Dissertation
  • Dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • dissertation
  • Dissertations
  • dissertation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !