Dm philo intro

349 mots 2 pages
.PHILO DM.

Faut-il être cultivé pour apprécier l’art ?

Intro : On pourrait définir l’art comme une activité humaine. En effet l’art vient de l’homme, il le crée avec ses sens , ses émotions et par le biais de tableaux, sculptures, musique, écriture. L’art se construit par l’homme, ce qui signifie que ce n’est pas quelque chose d’anodin , mais quelque chose de construit et réfléchis. Une œuvre d’art touche différemment chaque personne, une personne peu cultivé peu passer devant une œuvre sans lui porter d’attention car elle n’éveille pas sa sensibilité, alors qu’une personne cultivé va s’arrêter pour l’observer , la comprendre et l’analyser. Il y a une différence culturelle, on sait que la culture se définit par un ensemble de savoirs, de connaissance que possède un individu. Mais la culture d’un individu est-elle importante pour apprécié une œuvre d’art ? Nous verrons donc dans un premier temps qu’il est possible d’apprécié une œuvre d’art sans pour autant être cultivé puis nous verrons que la culture d’un individu permet d’autant plus la compréhension d’une œuvre.

Partie 1 : On peut apprécier l’art sans être cultivé. L’appréciation relève aussi de l’expérience esthétique qui est possibles par les œuvres. Un spectateur peut être attiré par une œuvre grâce a son imagination. En effet, les artiste crée certains tableau sans personnages seulement avec des couleurs , des formes comme pour l’art abstraits ou aussi bien en représentant des paysages, de la nourriture comme des tableaux de nature morte ce qui permet au spectateur d’imaginer ce qu’il veut a travers le tableau en appréciant les formes et les couleurs.
Apprécier une œuvre relève du gout, du plaisir visuel. On peut aimé l’histoire qu’elle raconte a travers un tableau par exemple ou bien apprécié tous simplement les couleurs , ou la particularité du tableau si c’est des œuvres que l’on a pas l’habitude de voir et qui éveille notre curiosité.

en relation

  • Condition de la femme
    2464 mots | 10 pages
  • Partitions
    30901 mots | 124 pages
  • Cours général sur kant
    7889 mots | 32 pages
  • Droit civil
    14249 mots | 57 pages
  • droit
    62294 mots | 250 pages
  • A history of mathematics - from mesopotamia to modernity.pdf
    136974 mots | 548 pages