Doit-on accorder de l'importance aux mots

Pages: 4 (763 mots) Publié le: 12 mai 2010
LES

Proposition de plan : Faut-il accorder de l'importance aux mots ?

[ EN QUEL(S) SENS LES MOTS POURRAIENT-ILS NE PAS COMPTER ? 1. Les mots comme « monnaie de singe » à laquelle on ne peut sefier. On ne peut prendre les mots pour argent comptant :ils incluent, de structure, le registre du mensonge . ils n'ont pas le sérieux des actes : combien de promesses (électorales par ex mais passeulement) sont faites « en l'air »... 2. Les mots peuvent paraître faibles ou vains face au réel :les mots manquent lorsque le réel nous submerge. Le beau par ex rend muet ; et l'horreur nous confronteà un trou dans le symbolique : le silence ou le cri seuls tiennent alors lieu de langage. 3. Cette faiblesse et même cette faillite des mots n'empêchent pas l'inflation extraordinaire de la soi-disantcommunication. Les technologies nouvelles donnent à notre bavardage un essor sans limite :mais que nous « communiquions » de plus en plus sous le règne du quantitatif, cela ne nous étourdit-il pasdans un tourbillon de mots souvent creux, où risque de se noyer, de se perdre l'essentiel ? II CEPENDANT LES MOTS NE FONT-ILS PAS L'HUMANITE DE L'HOMME ? 1. Les mots insignifiants, la « parlotte », nesont peut-être pas si nuls : ils ont une fonction sociale éminente. Repérée par les linguistes sous l'appellation de fonction phatique. Les mots échangés, même vides, ou presque, de contenu, sont lemoyen de tisser le lien social. Plusieurs ex possibles, des conversations banales sur le temps qu'il fait, au devoir de parole du chef indien, en passant par le souci de meubler parfois un silence quipourrait être « mortel ». 2. Et surtout, les mots, même repérés comme menteurs, agissent :il y a une magie des mots. Qui est d'ailleurs le ressort de l'efficacité magique. C'est que les mots, du fait deleur « négativité », ont le pouvoir d'opérer une métamorphose du réel, le pouvoir de faire exister ce qu'ils nomment, et/ou de nier ce qui est. De la calomnie ou de la flatterie par ex, il reste...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il accorder de l'importance aux mots ?
  • Faut il accorder de l'importance aux mots
  • Faut-il accorder de l'importance aux mots?
  • L'importance des mots dans les professions d'assistance aux personnes âgées
  • Dissertation philo doit-on avoir peur des mots?
  • les accords
  • Les accords
  • Les mots

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !