Dom juan

Pages: 9 (2098 mots) Publié le: 16 juin 2014
Dom Juan : Molière
Acte 1, Scène 1

La première et la dernière phrase de ce passage (éloge du tabac) donnent une image de la complexité de toute la pièce. Cet éloge ne constitue qu’une partie de la première réplique de Sganarelle, qui retrouve ce que le spectateur attend d’une exposition ensuite.
La première proposition de la réplique se construit sur une opposition à Aristote et à toute laphilosophie.
Très vite apparaissent des valeurs clés du 17ème siècle : honneur, vertu, âme, savoir vivre (de manière obligeante).
Honnête homme : Homme poli et qui a du savoir vivre. Il se comporte avec retenue, et sait vivre avec modération. Il connaît malgré tout les plaisirs, mais est aussi savant, cultivé : il représente un modèle anthropologiste dans la société du 17ème siècle. Symbole dumodèle humaniste après la Renaissance.

Aristote : philosophe grecque (3ème siècle av. JC) de l’antiquité, qui fait argument d’autorité. Sa Poétique régule tous les codes tragiques.

Parodie : détournement comique d’une certaine forme littéraire.

Satire : porte directement sur la réalité (guignols de l’info) : satire des hommes politiques, parodie du JT.

La première réplique de la scèned’exposition fonctionne d’une manière très particulière, puisque le cadre de la scène 1 et les propos tenus par Sganarelle reposent sur une ambigüité. En effet, le spectateur est confronté à un décors de palais et entend discourir sur Aristote. Ambigüité sur le genre de la pièce : comédie ou tragédie ?
Pour Molière, il s’agit bien d’une comédie, mais qui reprend les ressources du genre noble qu’estla tragédie, et pourtant Molière ne respecte pas les codes théâtraux qui régissent la tragédie à son époque (règle des trois unités).


Problématique : Comment relier l’éloge du tabac au reste de la pièce et quel est son rôle ?


I- La double énonciation : à qui s’adresse cet éloge ?
La conversation entre les deux personnages semble démarrer « in medias res » (en cours de route), d’autantplus que Sganarelle dit : « reprenons un peu notre discours ». La pièce débute donc par une scène entre deux serviteurs, dans laquelle Sganarelle semble monopoliser la parole dès la première réplique, ce que va confirmer le reste de la scène 1, car le volume des répliques est déséquilibré en faveur de Sganarelle.
Dès la tirade de Sganarelle également, le spectateur apprend que Gusman est unserviteur : « Done Elvire, ta maîtresse », et que Sganarelle est probablement un valet lui-aussi : « Sganarelle, ton maître ».
Molière construit donc son exposition sur deux valets. Cette même exposition joue sur les codes de la représentation, puisqu’elle implique une confusion volontaire entre un décors tragique (palais) et un dispositif comique (échange entre les deux valets).
Telle que la piècenous est parvenue, elle comporte très peu de didascalies.
Dès l’exposition, Molière met à nu les conventions du théâtre, et met en jeu ces conventions : cela concerne non seulement la double énonciation, mais aussi la construction de l’exposition.
Les premiers mots de la tirade mentionnent Aristote et la philosophie, et semblent donc annoncer une pièce qui va traiter de problèmes abstraits, ceque va confirmer progressivement la portée argumentative de chaque scène de la pièce.

II- Le genre de l’éloge
Toute la première partie de cette première réplique est construite sur une éloquence de l’éloge. Pourtant, le personnage reste bien un valet, et peu à peu, ses propos vont devenir bouffons. Les premiers mots «» s’opposent aux arguments d’autorité.
D’entrée de jeu, l’éloge s’érige contrel’autorité impliquée sur les règles du théâtre par Aristote, non seulement de la philosophie, mais aussi implicitement contre l’autorité religieuse qui avait interdit l’usage du tabac.
Ce passage est visiblement une parodie qui reprend la structuration de l’éloge.

Eloge : présence d’hyperboles et de propos mélioratifs : « passion », « des honnêtes gens », « n’est pas digne de vivre »,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dom juan
  • Dom juan
  • Dom juan
  • Dom juan
  • Dom juan
  • Dom juan
  • Dom juan
  • Dom juan

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !