Don juan

1696 mots 7 pages
Commentaire : tirade, acte I, scène2

Plan du commentaire

I- Le libertinage de Don juan et sa doctrine en amour

a- L’éloge de l’inconstance b- Les conquêtes amoureuses c- Renversement des valeurs

II- Don Juan, un brillant plaidoyer

a- Structure de la tirade b- Langage aristocratique c- Supériorité de Don Juan

Pour les modernes, le libertinage, depuis le XVIIIe siècle , évoque la licence de mœurs, la recherche effrénée du plaisir. Pour les contemporains de Molière, il s’agissait de licence, certes, mais « en matière de foi, de discipline, de morale religieuse » (Petit Robert). Dans cette perspective, Molière, dans son œuvre Don Juan, dresse le portrait d’un libertin qui ne songe qu’a la recherche du plaisir. En effet, Don Juan, qui a reconnu en Gusman l’écuyer de Done Elvire, interroge Sganarelle sur les raisons de sa présence dans cette ville et sur l’objet de leur entretien. Un dialogue très serré s’engage entre les deux personnages : Don Juan confirme les soupçons de Sganarelle. II a un autre amour en tête et ne songe plus à Elvire. Sganarelle s’enhardit reprouver l’attitude de son maître avant de lui déclarer qu’il trouve « fort vilain d’aimer de tous côtes ». Don Juan répond par une très longue tirade qui prend la forme d’un éloge de l’inconstance: la fidélité est un faux honneur et tout le plaisir de l‘amour est dans le changement. D’ailleurs toutes les femmes ont le droit d’être aimées. Don Juan se lance alors dans une évocation détaillée des étapes de la conquête amoureuse. Nous étudierons d’abord le libertinage de Don Juan et sa doctrine en amour pour en déduire l’image d’un brillant plaidoyer.

Don Juan estime que multiplier les aventures féminines est un moyen de remédier à la monotonie de l’existence, au risque d’immobilité et de mort que représente la fidélité. Ainsi, le champ lexical de la mort et du sommeil « se lie à demeurer » (l.1), « renonce au monde »(l.2), « s’ensevelir pour toujours »(l.5), « être mort dès sa

en relation

  • Don juan
    747 mots | 3 pages
  • Don Juan
    558 mots | 3 pages
  • Don juan
    703 mots | 3 pages
  • Don juan
    274 mots | 2 pages
  • Don juan
    655 mots | 3 pages
  • Don juan
    2985 mots | 12 pages
  • Don juan
    1577 mots | 7 pages
  • don juan
    1011 mots | 5 pages
  • Don juan.
    1692 mots | 7 pages
  • Don juan
    3310 mots | 14 pages