Droit bancaire m1 droit prive

47002 mots 189 pages
Droit bancaire.

Article 101-1 du Code du commerce.
Comme ensemble des pratiques bancaires qui intéressent tout le monde, pas seulement les banquiers. Qu'attend t-on d'un banquier?

dans une conception moderne, fournir des instruments de paiement qui ne soit pas de la monnaie. Exemples : chèques, cartes bancaires, TIP. Le client dépose son argent sur un compte, puis lorsque le client a besoin de payer, il adresse un ordre de payer à son banquier en indiquant à qui restituer l'argent déposé. C'est le banquier qui manipule les fonds. = 1ère partie du cours : contrat, commandement de payer, les moyens et instruments de paiement. Cette première partie s'appellera : l'argent, ou comment les banquiers ont convaincu les clients de leur confier tout leur argent. A cet égard, nous sommes devenus dépendant des banquiers.

Dans une conception traditionnelle, le banquier est un riche qui peut en faire profiter les autres : là sont les origines de la banque. Soit le financement d'activités économiques en échange d'intérêts, le crédit en fait. L'argent est aussi un contrat dans le Code civil, un prêt garanti par une sûreté. Les banquiers sont de grands consommateurs de ces techniques de garantie. Les banquiers ont également inventé d'autres mécanismes en marge du Code civil : toute l'activité bancaire ne s'explique pas que par le Code. A exclure de notre cours : droit des contrats spéciaux, droit des suretés. La 2ème partie du cours s'appellera : le crédit, ou comment profiter de l'argent de son banquier et comment le banquier tire profit de son argent.

Observations :

Pourquoi ce plan de cours (l'argent / le crédit)? Pas logique puisque c'est le crédit qui est à l'origine de la banque. Un argument quantitatif veut qu'aujourd'hui, au quotidien, des pays industrialisés, les mécanismes les plus usuels soient les instruments de paiement. On observe une marginalisation de la monnaie. L'acte juridique n'est pas la vente mais l'ordre de paiement! Un argument

en relation

  • monnaie et financement
    4155 mots | 17 pages
  • Exam term
    1139 mots | 5 pages
  • D2014 EV 0751717J S3MA140006075 002452 RD
    14278 mots | 58 pages
  • Financement economie
    2351 mots | 10 pages
  • Droit bancaire
    33704 mots | 135 pages
  • Agrégats et politiques monétaire
    1414 mots | 6 pages
  • Exam
    880 mots | 4 pages
  • Ddfdddd
    5668 mots | 23 pages
  • La belle plume
    20566 mots | 83 pages
  • l’Enseignement Supérieur
    5606 mots | 23 pages