Du côté de chez swann, commentaire littéraire .

Pages: 6 (1267 mots) Publié le: 10 décembre 2009
Français

Commentaire littéraire

Très grand auteur du XXe siècle , Marcel Proust, né en 1871 et mort en 1922, se place parmi les écrivains français les plus talentueux. Un talent qui lui vaudra même le prestigieux prix Goncourt en 1919. Élevé dans un milieu bourgeois, cultivé et à dominante féminine, cet auteur a très vite accès à la plus haute échelle de la société del'époque et fréquente les salons aristocratiques les plus prestigieux de la capitale française. Cette expérience lui permettra d'étudier le snobisme et les sociétés bourgeoises et aristocratiques de son époque dans une longue œuvre, A la recherche du temps perdu, parue entre 1913 et 1927. Cette analyse est surtout présente dans le premier tome de cette œuvre, Du coté de chez Swann, dont nousétudierons un extrait. Dans ce passage, l'auteur présente un salon bourgeois du XXe siècle et notamment son organisatrice, Mme Verdurin. Tout au long du passage l'on a a faire à une critique des mœurs des bourgeois et aristocrates de l'époque.
Mais que dénonce Marcel Proust à travers cet extrait et comment agit-il ?
Dans une première partie, nous nous pencherons sur le portrait caricaturale de MmeVerdurin. Enfin, nous essaierons d'étudier la violente critique de Proust à l'égard du monde bourgeois de l'époque.

Si l'on se penche sur le nom du principal personnage, on remarque que « Verdurin »(l.8) peut présenter un contraste avec le monde de l'aristocratie. En effet, ce mot évoque chez le lecteur l'idée de verdure, de nature. Deux éléments que l'on peut rapprocher du monde des paysans maisabsolument pas du monde ici en question. Ainsi, les premiers mots de cet extrait sont « De ce poste élevé ». L'impression de supériorité qui se dégage de cette phrase est totalement ridiculisé par le nom risible de notre protagoniste. Dès la ligne 2, l'expression « mais depuis l'accident qui était arrivé à sa mâchoire » nous renseigne sur le point de vue adopté par le narrateur : celui-ci adopteau fil du texte un point de vue omniscient, ce qui permet d'amplifier le ridicule du personnage, dont on connait désormais les secrets et les événements de son passé. Dès lors, M. Proust va dresser un portrait non-conventionnel de Mme Verdurin : en effet, l'auteur dresse un portrait dénué de tout élément physique. Cela amplifie le ridicule du personnage qui apparaît ici comme une personne banale,qui possède un physique ne présentant pas le moindre intérêt. Ainsi, « plongeant sa figure dans ses mains qui la recouvraient » nous montre que le personnage de Mme Verdurin joue un rôle, se cache derrière son image d'aristocrate. Cette impression est d'ailleurs amplifiée aux lignes 11 et 4 avec les expressions « mimique conventionnelle » et « fictive hilarité ». Ces deux termes traduisent bienl'idée d'une comédie que Mme Verdurin s'efforce de jouer. A la ligne 15, on devine même la maladresse du personnage pour jouer une comédie à travers « elle avait l'air ». Cela permet une fois de plus de montrer cette dernière à travers une vision extrêmement péjorative. Dans ce passage, on devine très vite tout le ridicule de la situation, et notamment de Mme Verdurin.
A plusieurs reprises, lelecteur est amené à déceler dans ce texte un comique mordant à travers de nombreux procédés connus. Ainsi, à la ligne 5, on relève la présence à la fois d'un oxymore et d'un hyperbole à travers « elle riait aux larmes ». Un peu plus loin dans le textes, on note la présence d'expressions visant clairement à amplifier le comique de cette situation: « poussait un petit cri »(l.11), « spectacle indécent»(l.13) et « accès mortel »(l.14).
Aux lignes 17et 18, on observe une gradation: « ivre de camaraderie, de médisance et d’assentiment ».Le terme médisance, qui traduit l'action de dire du mal de quelqu'un ou quelque chose, nous donne une première idée de la méchanceté de tous ces convives. Cela appui bien l'idée d'un rôle que chacun d'entre eux joueraient. On remarque le rapprochements des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Du côté de chez swann, commentaire littéraire .
  • Proust, "du cote de chez swann". commentaire
  • Du côté de chez swann
  • Du coté de chez swann
  • Du côté de chez swann
  • Proust, "du côté de chez swann"
  • Du côte de chez swann
  • fiche du côté de chez swann

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !