Du génotype au phénotype

447 mots 2 pages
Du Génotype au Phénotype I. Introduction.

* Le Génotype est l’ensemble des allèles des gènes d’un individu. * Le Phénotype est l’ensemble des caractéristiques d’un individu, il se trouve aux différentes échelles d’observation comme macroscopique (organisme), cellulaire (microscopique) et moléculaire.

II. Rappel.
L’ADN est une molécule de très grosse taille (=macromolécule) en forme de double hélice. Un ADN est une succession de nucléotide contenant une information bien précise qui permet la fabrication d’une protéine. Il existe quatre nucléotides différant chacun par leur base azotée/nucléotide : Ademine, Guanine, Cytosine et Thymine. Sur l’allèle ils sont positionner A et T puis G et C, c’est ce que l’on appel l’information génétique codée. Trois nucléotides forment un codon ou un triplet, plusieurs codons peuvent designer un même acide aminé cela est dit redondant. Il existe des Codons STOP qui ne correspondent pas à un acide aminé sur l’ADN alors ils indiquent la fin de la synthèse protéique. III. Cours.
La réalisation du phénotype dépend étroitement de l’intervention des protéines. Les protéines sont formées d’un enchainement précis et ordonnée d’acide aminée : 20acides aminés servent d’unité de base à toutes les molécules protéiques. L’ordre dans lequel s’enchaine les Acide Aminés conditionne son fonctionnement. Une protéine codée peut être sujet de mutation, en effet : * Lorsqu’une base azotée s’ajoute on qualifie se phénomène d’addition. * Lorsqu’une base azotée se perd (supprime) on qualifie se phénomène de délétion de nucléotide. Le changement d’un seul nucléotide peut entrainer une modification de la structure et conduire à un disfonctionnement de la protéine résultant une variation du caractère phénotypique plus un décalage des codons sur le cadre de lecture. * Lorsqu’une base azotée remplace une autre, on qualifie se phénomène de substitution. Soit l’acide aminé mis en place est le même car plusieurs codons

en relation

  • Du génotype au phénotype
    459 mots | 2 pages
  • Du génotype au phénotype
    2661 mots | 11 pages
  • Du génotype au phénotype
    430 mots | 2 pages
  • Du genotype au phenotype
    1545 mots | 7 pages
  • Phénotype génotype
    2318 mots | 10 pages
  • Génotype et phénotype
    2685 mots | 11 pages
  • Génotype et phénotype
    688 mots | 3 pages
  • Phénotype et génotype
    1163 mots | 5 pages
  • Génotype-phénotype
    2304 mots | 10 pages
  • Génotype et phénotype
    1261 mots | 6 pages