Dynamique Economique

Pages: 61 (15112 mots) Publié le: 5 janvier 2014
COURS DE DYNAMIQUE ECONOMIQUE
Cours de Valérie Mignon.
valeriemignon@u_paris10.fr
608bis, 01 40 97 58 60.

Interprétation suggérée par Phillips : en termes de demande
excédentaire : Si la demande de travail est forte, les
entreprises ont tendance à augmenter les salaires
chômage.
Interprétation suggérée par Phelps (1970) : Il n’existe jamais
un taux de salaire équilibrant parfaitementoffre et demande
de travail. Ce constat résulte de l’existence d’imperfections de
l’information (On y reviendra ! balaise…)
existence d’un
chômage de recherche. [Lien logique ???] Lorsque la demande de travail
augmente, les entreprises accroissent leurs salaires
chômage.
Interprétation suggérée par Lipsey (1961) : imperfections sur le marché du
travail. Si le marché fonctionnaitparfaitement, il n’y aurait pas de chômage :
les salaires s’ajusteraient en permanence pour égaliser offre et demande de
travail. L’existence du chômage signifie que les salaires ne s’ajustent pas
immédiatement. La variation du salaire en fonction du déséquilibre n’est donc
pas immédiate et ne permet donc pas de maintenir l’équilibre de plein emploi
à chaque instant. Le taux de croissance des salairesest donc bien fonction du
chômage.

CHAPITRE I : LA NOUVELLE ECONOMIE CLASSIQUE
Introduction :
Développée du milieu des 1970s aux USA sous l’influence de plusieurs
auteurs, Lucas, Barro, Sargent, Wallace.
Objet : expliquer les fluctuations économiques tout en conservant deux
principes hérités des classiques : _les agents économiques sont rationnels.
_les marchés s’équilibrent toujours, parajustement permanent des prix à
l’offre et à la demande.
La NEC trouve ses origines dans les travaux de Friedman (a remis en cause
la validité de la courbe de Phillips), Phelps (problèmes d’imperfection de
l’information
notion du chômage de recherche) et Muth (concept
d’anticipations rationnelles)
I) Rappels sur la courbe de Phillips et typologie des anticipations :

b) La relation entretaux de chômage et taux d’inflation :
) Mise en évidence de la relation :
Initialement, une relation établie par Phillips (1958) entre le taux de D’une relation entre taux de chômage et taux de variation des salaires
chômage et le taux de variation des salaires nominaux.
nominaux, nous passons à une relation entre taux de chômage et taux
Par la suite, cette relation est devenue une relationentre le taux de chômage d’inflation.
et le taux d’inflation.
Comment donc ? On suppose que les firmes fixent leurs prix en appliquant un
a) La courbe de Phillips empirique :
facteur de marge sur les coûts salariaux supérieur à un (m>1).
) Présentation :
Soient les coûts salariaux par unité produite :
Phillips, 1958, relation établie empiriquement pour la GB entre 1861 et
1957. Relationnon linéaire, décroissante entre taux de chômage et taux de Pt = mt x wt/yt
variation des salaires nominaux.
Pt = Prix du bien
Courbe initialement estimée pour GB, qui semble wt/yt = coût salarial par unité produite.
également bien décrire la situation dans d’autres pays mt = facteur de marge (>1)
(C’est donc un fait stylisé : quelque chose d’hypothétique,
confirmé par des mesuresempiriques.).
log Pt = log m + log wt – log yt.
On dérive par rapport au temps.
) Interprétation :
dlogXt/dt = dXt/Xt. 1/dt = 1/Xt . (dXt/dt ) [ Xt°]
La courbe de Phillips lie une variable statique à une
= Xt°/Xt = ln de de Xt
variable dynamique.

1) La courbe de Phillips :

1

Inflation = m°t/mt+ w°t/wt-yt°/yt. (yt = produit par tête. yt = Yt/Lt.)
On se place à court terme et on suppose quela fonction de marge est
constante
mt= cste.
mt°/mt= 0
On suppose que Yt°/Yt=cste= . la productivité du travail est constant à court
terme.
Pt°/Pt=wt°/wt w°/w+ a = b.utc

Le niveau prévu de la variable en t dépend de la valeur passée observée de
cette même variable.
Xta=f(Xt-1, Xt-2, …).
où Xta anticipation faite en t-1 pour t. On fait jouer un rôle fondamental aux
phénomènes de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • dynamique économique
  • Dynamique economique
  • dynamique economique
  • Les dynamiques économiques du territoire francais
  • DM Dynamique Economique
  • Protectionnisme et dynamique économqiue dans la théorie économique
  • Organisation et dynamiques de l’espace économique français 
  • En quoi la productivité est-elle nécessaire à la dynamique économique ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !