Echec start up

Pages: 23 (5735 mots) Publié le: 22 mai 2013
Contribution à la compréhension de l’échec des nouvelles entreprises : exploration qualitative des multiples dimensions du phénomène

1. L’histoire de l’échec

* les premiers travaux de recherche datent des années 1930
* Premier bilan défaillance financière des entreprises (Fitzpatrick, 1934 ; Saliers, 1938)
* Mise en place de stratégie de prévention de l’échec
* Le risquede défaillance est prévisible car il est visible dans les comptes annuels plusieurs années avant la date de cessation de paiement de l’entreprise, pas utilisable pour les nouvelles entreprises
* La réussite d’un entreprise ne dépend pas de son fondateur : l’âge de l’entrepreneur, son niveau d’instruction, ses expériences professionnelles, ses motivations, son appartenance familiale, sociale ouethnique, etc.
* L’objectif du chercheur n’est plus de découvrir des « lois scientifiques » qui régissent le phénomène de l’échec, mais d’aider les décideurs à mieux appréhender sa complexité. le but est d’aider les futurs entrepreneurs à une meilleure compréhension de l’échec lors de la créationd’entreprises.
* caractère de l’échec multidimensionnel et multifactoriel

2.Caractéristique de « la nouvelle entreprise »

Synonyme : Dans la littérature francophone, la notion de « nouvelle entreprise » est généralement associée à celle d’« entreprise émergente », d’« entreprise naissante », d’« entreprise nouvellement créée », d’« entreprise en démarrage » ou encore d’« entreprise récemment établie ».

Définition:Il s’agit des entreprises indépendantes, exerçant une nouvelleactivité et ne reposant sur aucune structure préexistante. Entreprise qui réunit les critères d’indépendance (Bruyat, 1993, p. 98), de nouveauté et de petitesse (Shelton, 2005 ; Stinchcombe, 1965).L’effectif est de moins de 10 personnes, et le total du bilan, et du chiffre d’affaires ne dépasse pas 2 millions d'euros.

Situation intéressante dans le cycle de vie : au stage du démarrage, phase destade de survie, et phase du début d’émergence. Car c’est là que le taux d’échec est le plus fort

Caractéristique :
* la place prépondérante du créateur qui entraîne une centralisation des décisions
* la place importante qu’il concède à l’intuition dans la prise des décisions
* le lien étroit entre l’entrepreneur voire son destin et son entreprise
* la diversité des facteursindividuels influençant les activités
* la prédominance des objectifs non économiques sur des objectifs de maximisation des profits
* la présence simultanée des facteurs économiques et non économiques qui amènent les entrepreneurs à décider de la discontinuité entrepreneuriale
* Ces caractéristiques qui se rapprochent de celles de la petite entreprise

Entreprises indépendantesNouvelles activités
Petites Entreprises
-------------------------------------------------
NOUVELLES ENTREPRISES

3. Analyse QUALITATIVE : exploration préliminaire qui a pour objectif de faire émerger une représentation globale de l’échec entrepreneurial (total interviewés : 61)

a. Le questionnaire

Évité de prononcer le terme « échec » pour plusieurs raisons (Khelil et Smida,2008). D’abord, si on utilise des questions de type « quelles sont les causes d’échec de votre entreprise ? », l’entrepreneur pourrait avoir tendance à lister des facteurs externes en négligeant les facteurs individuels. Ensuite, les entrepreneurs sont généralement conscients des facteurs d’échec, mais ils considèrent que ces facteurs ne s’appliquent pas à eux, mais à d’autres personnes. Enfin, lesentrepreneurs sont généralement réticents à parler de leur échec. Même s’ils acceptent d’en parler, ils trouvent des difficultés pour en cerner les causes.

Type d’entretien : directif, semi directif, durée de l’entretien, Manière d’analyser les résultats

Déterminer Les interlocuteurs : 4 chercheurs ayant abordé dans leurs travaux de recherche, la question de l’échec entrepreneuriale +...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • start up
  • Start up
  • Start up
  • Marketing start up
  • Start up: le cas google
  • Diagnostic externe start up
  • Start up et marche de niche
  • Le top 10 des start up

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !