economie mondiale de la fin du XIXe siecle et celle de nos jours

Pages: 7 (1589 mots) Publié le: 31 octobre 2014
CORRIGE ETUDE D’UN DOCUMENT
Peut-on comparer l’économie mondiale de la fin du XIXe siècle avec celle d’aujourd’hui ?
Texte de Daniel Cohen
Partie de
l’introduction :
Il est habituel de présenter la mondialisation actuelle comme totalement nouvelle dans l’histoire
économique de l’humanité. Pourtant, Daniel Cohen, éminent professeur d’économie œuvrant aussi à la
Banque mondiale et écrivantdans le journal Le Monde, pense qu’on peut comparer cette situation
économique contemporaine avec celle du XIXème siècle, lorsque la Grande-Bretagne dominait le monde. Il
le fait dans un texte extrait de Trois leçons sur la société post-industrielle (édité par Le Seuil en 2006), texte
que l’on peut considérer comme objectif compte tenu des compétences de son auteur, ce qui ne nous
empêchera pasd’en discuter le contenu dans une approche plus historique que la sienne. Nous le ferons
pour savoir si l’on peut comme lui faire un parallèle entre les deux périodes. Pour cela, nous suivrons
l’auteur sur les points communs entre les deux systèmes économiques, puis nous nous interrogerons sur
son affirmation d’un retard de la mondialisation actuelle par rapport à celle du XIX ème siècle.Enfin nous
montrerons que les Etats-Unis ne sont plus la seule puissance dominante aujourd’hui, contrairement à ce
qui ressort du texte
Première partie :
retrouvez un titre
Surligner de 2 couleurs
termes du texte et
apport connaissances

Deuxième partie :
retrouvez un titre
Surligner de 2 couleurs
termes du texte et
apport connaissances

Selon l’auteur, la ressemblance entre ce qu’ilnomme « la mondialisation du XIXème siècle et la nôtre »
est la présence de deux puissances dominantes, la Grande Bretagne pour le passé et les Etats-Unis
aujourd’hui. Effectivement la Grande Bretagne avait fait son take-off industriel en premier (dès la fin du
XVIIIème siècle d’ailleurs).Elle disposait des matières premières nécessaires à cette première
industrialisation (fer, charbon, laine…),notamment grâce à son empire colonial. Elle avait ainsi pu créer, à
la fin du XIXème siècle, une véritable économie –monde, c’est-à-dire un morceau de la planète
économiquement autonome, capable pour l’essentiel de se suffire à lui-même et unifié par ses liaisons
et ses échanges intérieurs. De la même façon les Etats-Unis, surtout après la seconde guerre mondiale
est à la tête d’une nouvelleéconomie-monde, peut-être plus aboutie que la précédente puisqu’elle
repose aussi sur la puissance militaire (ce qui n’était pas le cas du Royaume-Uni) et sur une puissance
culturelle bien supérieure, ce que ne précise pas Daniel Cohen. On peut ajouter que cette puissance
étasunienne reposait notamment sur une forte capacité productive avec l’apogée du fordisme pendant
les Trente Glorieuses(45-75), c’est-à-dire le taylorisme (travail décomposé en gestes simples accomplis
le plus vite possible) et de bons salaires pour les ouvriers qui du coup consomment aussi. Cette
domination sur la production mondiale a entraîné dans les deux cas la volonté d’exporter et donc la
promotion du libre-échange, c’est-à-dire une politique commerciale visant à réduire les barrières
douanières pourpromouvoir la circulation des marchandises, comme le souligne justement l’auteur.
L’économiste insiste aussi sur une ressemblance entre les deux mondialisations, « toutes deux portées
par une révolution des techniques de transport et de communication ». Pour lui la révolution du
télégraphe, du chemin de fer et des bateaux à vapeur du XIXème siècle est même plus importante que celle
d’Internet auXXème siècle. On peut suivre l’auteur sur l’idée que chacune de ces économies-monde repose
sur des innovations techniques fondamentales qui à la fois stimulent la production (surtout après les
périodes de crise économiques comme en 1873-1896, 1929 ou 1973) et facilitent les échanges. Au XIXème
siècle la Grande Bretagne a le contrôle des câbles sous-marins posés au fond de l’Atlantique et dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'immigration en France de la fin du XIXe siècle, à nos jours.
  • L’histoire du théâtre de la fin du xixe à nos jours
  • L’immigration en france à partir de la fin du xixe siècle
  • L'europe est-elle antisémite á la fin du xixe siècle ?
  • La folie et sa gestion à la fin du xixe siècle
  • La croissance économique mondiale (XIXe-XXème siècle)
  • La religion aux e.u de la fin du xixème siècle à nos jours
  • Le xixe siecle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !