economie

587 mots 3 pages
Introduction
La croissance économique désigne la création de richesse dans un pays. Cette croissance se mesure grâce au PIB (produit intérieur brut), résultat comptable de l’activité de production. Une hausse de la croissance économique entraine une augmentation du niveau de vie, des revenus distribués ainsi qu’une amélioration de la satisfaction des besoins. Vivre en France réduit de 20% la possibilité de se déclarer heureux, le bonheur d’un pays se résume t il a son PIB? Pour comprendre cela, nous verrons comment mesurer la croissance économique, puis analyserons celle de la France ainsi que les secteurs qui y ont contribué au cours de ces 60 dernières années et ensuite nous verrons le PIB et si oui ou non, il est un indicateur de bonheur.

1) La croissance économique
a) Comment mesurer la croissance ?
La croissance se mesure avec le PIB. Celui-ci est mesuré avec la consommation des ménages. Au plus les ménages consomment cela signifie qu’au plus le pays produits des biens et des services, cela crée donc de la richesse. Le PIB traduit l’amélioration du niveau de vie matériel des populations.
b) Comment à évoluer la croissance en France ? Quels secteurs y ont contribué?
Le PIB a fortement augmenté de 17,6% entre 1949 et 1950 (augmentation en valeur) car après la guerre il fallait tout reconstruire, la consommation des ménage s’accéléré, cette augmentation du PIB a durée jusqu’en 1980. De 1980 à 2008, le PIB a continué à augmenter mais plus faiblement. En 2009, la crise a eu un impact sur le PIB qui a chuté à -2,3%. En 2010, la consommation des ménages reprend ce qui fait augmenter le PIB de 1,5%.
Après la guerre c’est le secteur secondaire (l’industrie) qui a fortement contribué à la croissance économique. De nos jours, ceux sont les services marchands qui contribuent le plus à la croissance économique on parle alors de tertiarisation. En 2010 par exemple, ce secteur génère 1 774,3 milliards d’euros courants alors qu’en 1950 elle n’en généré que 9,2.

2) Le PIB

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages