Egalité et la non discrimination

3623 mots 15 pages
En pratique, personne ne revendique l’égalité. Personne n’ose réclamer l’égalité des niveaux de vie, d’éducation, de loisirs, etc. « L’égalitarisme », montré du doigt par certains, est destiné à servir d’épouvantail : en agitant la crainte du « nivellement » on justifie encore plus d’inégalités. Nos sociétés ne recherchent pas l’égalité tout court, mais bien l’égalité « juste » que certains appellent « des chances » et ne combattent pas l’inégalité, mais l’inégalité « injuste »(1).
Cette affirmation est une realité de la vie juridique qui nous pousse à tenter de cerner pour commencer l origine de la construction de deux principes pilliers de la democratie contemporaine qui sont d une part le principe d egalité et d autre part le principe de la non discrimination.
« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ». c est l article 1er de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen datant de 1789, où les revolutionnaires ont posé pour la premiere fois d une manière tres claire le principe de l’égalité en droits. De plus c est par cette meme article revolutionnaire qu on arrive en effet, explicitement ou tacitement, d’une part à suggérer que ce principe peut s’accommoder de distinction, d’autre part à insinuer que lesdites distinctions peuvent ne pas être conformes au principe de l’égalité en droits, et donc constituer une “discrimination” notamment dans le cas ou elles ne sont pas fondées sur “l’utilité commune”.
Il s en suit alors qu un lien tres fort subsiste entre la notion d egalite et celle de non discrimination qu on ne pourrait encadrer qu en passant par une delimitatin propre de chacun
Ainsi, le terme d'égalité recouvre 3 éléments qui sont l'égalité devant la loi, l'égalité des chances, l'égalité de considération c est pourquoi dans les sociétés démocratiques, l'égalité est une valeur devenue un principe,ou les individus se voient et se vivent comme des égaux

en relation

  • Fiche de synthèse es
    1212 mots | 5 pages
  • La référence au principe d’égalité suffit-elle à garantir la justice sociale au sein des sociétés démocratiques ?
    2712 mots | 11 pages
  • Culture générale
    2587 mots | 11 pages
  • Le principe d'égalité et les discriminations positives
    5093 mots | 21 pages
  • Le statut des femmes et la cedh
    8122 mots | 33 pages
  • L’égalité des usagers devant le service public
    1841 mots | 8 pages
  • L'égalité hommes/femmes
    5829 mots | 24 pages
  • Égalité des chances ou égalité des droits
    1408 mots | 6 pages
  • L'égalité homme-femme
    2663 mots | 11 pages
  • Discrimination positive
    1223 mots | 5 pages