Emiles combes

Pages: 5 (1089 mots) Publié le: 6 janvier 2011
Émile Combes
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
|Émile Combes |
|[pic] |
|Émile Combes |
|[pic]|
|Mandats |
|72e président du Conseil des ministres français |
|7 juin 1902 – 24 janvier 1905 |
|Président |Émile Loubet|
|Gouvernement |Combes |
|Législature |VIIIe législature |
|Prédécesseur |Pierre Waldeck-Rousseau |
|Successeur |Maurice Rouvier |
|Biographie|
|Nom de naissance |Émile, Justin, Louis Combes |
|Date de naissance |6 septembre 1835 |
|Lieu de naissance |[pic]Roquecourbe (Tarn) (France) |
|Date de décès |25 mai 1921|
|Lieu de décès |[pic]Pons (Charente-Maritime) (France) |
|Nationalité |française |
|Parti politique |Parti Radical |
|Profession |Médecin|
|Présidents du Conseil des ministres français |
|modifier [pic] |

Émile, Justin, Louis Combes, né à Roquecourbe (Tarn) le 6 septembre 1835, et mort à Pons (Charente-Maritime) le 25 mai 1921, est un homme politique français.

|Sommaire|
|[masquer] |
|1 Sa vie |
|2 Son œuvre politique |
|3 Voir aussi |
|3.1 Articles connexes |
|3.2 Bibliographie |
|4 Chronologies|
|5 Notes et références |

[pic]Sa vie[modifier]

Fils de de Jean Combes et de Marie-Rose Bannes, il est issu d'une famille relativement aisée. Poussé par son oncle, pasteur, révérend Hubert, il suit des études au lycée et devient docteur des lettres en 1860 [1]. Il perd la foi et abandonne l'Eglise au milieu des années 1860, et entreprend alors de suivredes études de médecine. Il obtient sa thèse de médecine en 1868[2]. Diplôme en main, il s'installe dans la petite ville de Pons (en Charente-Inférieure, désormais en Charente-Maritime), où il installe son cabinet.
Il en est élu maire en 1876, et tiendra ce poste jusqu'en 1919 puis sénateur de la Charente-Inférieure en 1885 et devient Président de "La Gauche Démocratique".
Il entre au ministèrede l'Instruction publique en 1895. En 1902, il est désigné président du Conseil et mène alors une politique dite du « Combisme » fortement anticléricale, qui mènera en 1905 à la loi de séparation des Églises et de l'État et à l'aboutissement de l'école laïque en France. Mais il démissionne en 1905 avant que cette loi ne soit promulguée le 9 décembre 1905, suite à l'affaire des fiches.
Il est...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Emil zatopek
  • Emile combes
  • Emil zola
  • Zatopek emil
  • Emille Nelligan
  • Emil Zola
  • Emille nelligan
  • Emil nolde

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !