En quoi tient le succès de la représentation théâtrale ?

1728 mots 7 pages
I- Question de synthèse :

Le corpus comprend quatre extraits de textes, le premier se situe au vers 25 et 33 du chant III de l'Art poétique écrit par Nicolas Boileau en 1674. Le second est le début de l'acte I scène 1 de Les caprices de Marianne écrit en 1833 par Alfred Musset. Le troisième se situe a la scène 1 de La cantatrice Chauve écrit par Eugène Ionesco en 1950. Et le dernier est la scène 1 de Deux femmes pour un fantôme écrit par René de Obaldia en 1971. Or mis le premier extrait, ils se situent tous au tout début de chaque pièce de théâtre, ces trois derniers extraits sont tous des scènes d'exposition. Le premier texte ( A ) nous servira de support pour connaître dans quelle mesure, chacun des 3 derniers textes du corpus, répondent-ils aux principes d'art dramatique énoncés par Boileau dans son Art poétique ( texte A ). Pour commencer a répondre a cette question, nous remarquons que dans le texte B, le dialogue est vif étant donné que les phrases sont courtes. De plus les personnages principaux, ainsi que l'intrigue, sont présentés sans soucis. La scène d'exposition peut donc être qualifiée de fluide. Par conséquent cet aspect du texte de Musset répond aux principes d'art dramatique de Boileau dans sont Art poétique, « Que dès les premiers vers l'action préparée, sans peine du sujet aplanisse l'entrée ». D'autre part, dans le texte C, le monologue de Madame Smith touche le spectateur et lui inspire de la compassion pour elle, tout en dénonçant la monotonie des conversations quotidiennes. Cette scène répond ainsi aux principes d'art dramatique de Boileau dans sont Art poétique, « le secret est d'abord de plaire et de toucher ». Pour finir, le texte D nous surprend par sa scène d'exposition plus ou moins original. Grâce au monologue innovant de Brigitte, l'intrigue ainsi que les personnages sont présentés rapidement et efficacement sans que le spectateur ne sans rende compte. C''est d'ailleurs grâce a cette innovation dans

en relation

  • Francais ; dom juan (1665) de molière.
    1215 mots | 5 pages
  • Les comédies sont-elles faites pour être jouées ou pour être lues?
    1943 mots | 8 pages
  • Exposé
    1819 mots | 8 pages
  • Tartuffe, molière
    3981 mots | 16 pages
  • Problématiques du théâtre du 19e siècle
    15010 mots | 61 pages
  • Dissertation
    2970 mots | 12 pages
  • azerty
    3508 mots | 15 pages
  • DISSERTATION Bn
    2270 mots | 10 pages
  • Dissertation
    3385 mots | 14 pages
  • Fiche lecture tartuffe de molière
    1455 mots | 6 pages