enfant trouble psycho-langage

864 mots 4 pages
En tant que psychologue, vous rencontrez pour la première fois un enfant qui présente un trouble du langage. Quel diagnostic pouvez–vous envisager ? L’établissement d’un diagnostic est un processus complexe d’investigation et de vérification. Il repose sur l’observation des troubles et la recherche des causes.
La première rencontre avec un patient enfant sera consacrée à la clarification de la demande et à l’anamnèse, elle aura lieu avec les parents.
Cette première phase permettra de recueillir un maximum d’informations sur le développement de l’enfant, sa situation familiale et culturelle, afin de pouvoir situer son développement. En aucun cas il ne faut catégoriser trop tôt un enfant ; en effet la limite normal/pathologique est assez floue dans la mesure où l’enfant est en développement (les troubles peuvent donc se résorber d’eux-mêmes) et on note aussi de grandes variations interindividuelles dans l’age des acquisitions. Ainsi, si un diagnostic et une prise en charge précoce sont très importants pour le devenir de l’enfant, il faut prendre grand soin à ne pas stigmatiser des troubles passagers ou « normalement pathologiques ». On ne parlera d’ailleurs de troubles que si les symptômes sont stables et entraînent une souffrance.
On pensera aussi, lors de l’anamnèse avec les parents, à écarter un trouble du langage qui pourrait être dû à un mauvais apprentissage familial. Dans une deuxième phase, le diagnostic se fera par une évaluation multidimensionnelle (développement psychomoteur, affectif, cognitif, langagier, social), on utilisera alors les outils disponibles et adaptés aux troubles observés : tests psychométriques, questionnaires, grilles d’observation… On pourra se baser sur les différentes classifications internationales (DSM IV, CIM 10 et CFTMEA, cette dernière étant particulièrement adaptée aux enfants)

Dans le cadre d’un trouble du langage, les orientations du diagnostic peuvent être multiples, les différents troubles sont répertoriés dans

en relation

  • Psychologie cognitive cours
    1419 mots | 6 pages
  • Les précurseurs de la psychologie
    417 mots | 2 pages
  • dyslexie
    7617 mots | 31 pages
  • ppt tapes dvlpt
    1162 mots | 5 pages
  • Le choc sur l hippocampe
    6321 mots | 26 pages
  • Autisme
    4116 mots | 17 pages
  • Neuropsychologie des troubles d’apprentissage du langage oral et écrit : repérage, compréhension, interventions rééducatives et pédagogiques
    1153 mots | 5 pages
  • à la conquête du marché américain Matin d'Abeille
    63743 mots | 255 pages
  • NEUROPSYCHOLOGIE
    1598 mots | 7 pages
  • formationTeach
    4418 mots | 18 pages