ENFANT VICTIMES : LES ECOLES DE LA DERNIERE CHANCE

339 mots 2 pages
Enfants victimes : les écoles de la dernière chance de Marc Dupuis

résumé

Quand les écoles publiques ne peuvent plus faire face aux élèves en difficultés familiales, des établissements privés sont prêts à accepter des enfants perturbateurs. Une école parisienne les accepte.
Les raisons pour lesquelles ces derniers sont en échec scolaire sont principalement des conflits familiaux mais cet établissement renvoie les élèves qui mettent en péril la vie de leurs camarades.
Les enseignants qui s’occupent de ces adolescents difficiles sont choisis pour leurs compétences. Les cours sont effectués malgré les comportements puérils et les professeurs font preuve d’une très grande tolérance.
De plus, des heures de vie de classe ont été mises en place durant la semaine.
Un foyer éducatif des Alpes-de-Haute-Provence accueillent des jeunes ayant des carences éducatives et dont le niveau scolaire est désastreux. Pour ce faite le centre est muni de classes adaptées pour les élèves ne permettant pas une scolarisation à l’extérieur. Pour ces adolescents en difficulté, il existe différent institut d’accueil et d’apprentissage professionnel. Cependant, des réussites scolaires et professionnelles ont été constatés mais pour ceux qui ont toujours des problèmes familiaux et scolaires ; n’ayant pas réussi dans ces centres, l’avenir reste incertain malgré le grande implication des écoles de la dernière chance.

204 mots

Texte de J.P Vely (courrier de l’unesco)

Résumé

A la fin du XXème siècle, les fondamentaux devait être acquis. La scolarité étant obligatoire, les personnes ne sachant ni lire, ni écrire suscitent une inquiétude quant à leur développement dans la société.
L’analphabète ayant toujours existé, le pays s’interrogea sur qui ils sont. Ce sont des adultes qui autrefois étaient scolarisés mais qui aujourd’hui sont illettrés.
Appelés également « analphabète fonctionnels »dans certains pays ils sont apparus du fait de l’augmentation de l’exigence des

en relation

  • Système scolaire et inégalités sociales
    1224 mots | 5 pages
  • La violence à l'école
    1202 mots | 5 pages
  • La discrimoination à l'école
    2314 mots | 10 pages
  • La paix
    2378 mots | 10 pages
  • La mixité à l'école
    788 mots | 4 pages
  • La discrimination positive
    2627 mots | 11 pages
  • Genocide
    8295 mots | 34 pages
  • Violence et le décrochage scolaire
    4332 mots | 18 pages
  • Systeme educatif marocain
    1174 mots | 5 pages
  • La violence scolaire
    6108 mots | 25 pages