Essai

Pages: 5 (1135 mots) Publié le: 12 janvier 2014
L’entreprise
 et
 les
 différentes
 approches
 de
 l’international
 

 

Introduction
 
 
Il
 existe
 de
 plus
 en
 plus
 d’internationalisation
 dans
 les
 entreprises.
 La
 typologie
 d’Adler
 
et
 Fariborz
 (1993)
 détermine
 quatre
 stades
 d’internationalisation:
 le
 personnel
 ne
 vient 
que
 d’un
 pays,
 puis
 il
 y
 a
 des
 échanges
 entre
 les
 filiales,
 puis
 une
 gestion
 multinationale
 
et
 enfin
 globale
 avec
 un
 réseau
 complexe.
 Dans
 ce
 contexte,
 et
 par
 exemple
 avec
 la
 
consolidation
 des
 blocs
 économiques
 «
 sur
 l’ensemble
 des continents
 »,
 la
 gestion
 
internationale
 des
 ressources
 humaines
 (GIRH)
 s’est
 développée
 dans
 les
 années
 1990.
 
Avec
 elle,
 beaucoup
 de
 questions
 se
 sont
 posées
 et
 se
 posent
 toujours.
 Des
 critères
 
internes
 et
 externes
 influent
 sur
 l’internationalisation
 des entreprises.
 Nous
 allons
 voir
 
ces
 différentes
 approches
 et
 leur
 influence
 sur
 les
 stratégies
 de
 la
 GIRH,
 de
 plus
 en
 plus
 
importantes
 pour
 l’entreprise.
 
 

 
Problématique
 
Quelles
 sont
 les
 conséquences
 des
 différentes
 approches
 de
 l’international
 sur la
 gestion
 
de
 ressources
 humaines
 ?
 

 
Quelles
 sont
 les
 différentes
 approches
 de
 l’international
 ?
 
La
 taille
 de
 l’entreprise
 joue
 un
 grand
 rôle
 dans
 la
 décision.
 Une
 grande
 entreprise,
 avec
 
des
 financements
 élevés,
 a
 un
 avantage
 sur
 les petites
 en
 matière
 de
 capacités
 
d’investissements.
 Pourtant,
 les
 petites
 entreprises
 ont
 souvent
 été
 créées
 avec
 des
 
produits
 innovants
 qui
 connaissent
 une
 demande
 dans
 plusieurs
 pays.
 

 
Selon
 Johanson
 et
 Vahlne
 il
 a
 un
 certain
 comportement
 des entreprises
 lorsqu’elles
 
choisissent
 leurs
 stratégies
 pour
 entrer
 sur
 les
 marchés
 étrangers.
 Cette
 conduite
 est
 
déterminée
 par
 la
 culture
 de
 l’entreprise
 et
 sa
 connaissance
 des
 marchés
 étrangers.
 Une
 
entreprise
 va
 d’abord
 lancer
 ses
 produits
 par
 exportation dans
 un
 marché
 près
 de
 son
 
marché
 domestique.
 Si
 le
 lancement
 prouve
 être
 un
 succès,
 l’entreprise
 va
 améliorer
 sa
 
position
 en
 manufacturant
 sur
 place
 ou
 en
 acquérant
 la
 chaine
 de
 distribution
 pour
 
réduire
 les
 coûts.
 La
 croissance
 géographique continue
 après
 de
 la
 même
 façon.
 

 
Néanmoins,
 il
 y
 a
 des
 voix
 critiques
 qui
 expriment
 que
 le
 modèle
 de
 Johanson
 et
 Vahlne
 
n’est
 pas
 suffisant
 pour
 expliquer
 la
 conduite
 d’entreprise.
 Deux
 approches
 ont
 été
 
ajoutées
 pour
 expliquer l’internationalisation
 de
 l’entreprise.
 La
 première
 approche
 est
 
celle
 de
 «
 réseau
 »
 et
 est
 donc
 externe.
 En
 obtenant
 des
 connaissances
 sur
 les
 marchés
 
ciblés
 l’entreprise
 peut
 choisir
 entre
 acquérir
 d’autres
 acteurs,
 commencer
 une
 
coopération,
 une
 alliance...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • essai
  • essai
  • ESSAI
  • Essai
  • essai
  • essai
  • Essaie
  • Essais

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !