Et si on parlait du suicide des jeunes

Pages: 6 (1455 mots) Publié le: 26 août 2013
Titre | Et si on parlait...du suicide des jeunes |
Nom et prénom de l’auteur | Jean-Marie Petitclerc |
Lieu de publication | Paris |
Maison d’édition | Presses de la Renaissance |
Date de publication | 2005 |
Nombre de pages | 116 |
Epoque | Années 1990 |
Thème de l’ouvrage | Le suicide |

Jean-Marie Petitclerc, éducateur spécialisé auprès d’adolescents vivant dansles quartiers dits « sensibles » s’est intéressé à la question du suicide chez les jeunes.
Il nous montre à travers ce livre que le suicide est présent dans la vie quotidienne. La France fait partie des pays où l’on se suicide le plus et les chiffres sont frappants ; en effet, c’est la première cause de décès chez les jeunes de 25/34 ans et la deuxième chez ceux de 15/24 ans.
40 000 à 60 000jeunes tentent chaque année de se suicider et un adolescent sur dix a déjà pensé au suicide. Ceci nous prouve que l’idée de suicide apparaît chez une grande partie des jeunes : c’est devenu un problème majeur de notre société.
L’adolescence est un passage difficile voire très difficile chez certaines personnes. Ils sont contraints à des changements physiques, corporels et sociaux et sont amenés àles accepter. A cette période de la vie, l’individu souhaite renvoyer la meilleure image de lui-même quelle soit physique ou psychique d’où le changement de style vestimentaire, l’appartenance à un groupe... De plus, les relations avec les parents ne sont plus les mêmes, on parle de la « crise de l’adolescence ». L’enfant cherche à avoir sa liberté. L’adolescent est confronté à de grandesdifficultés, il doit faire le travail de deuil de son enfance, il doit apprendre à gérer les déceptions, à s’accepter soi-même et passer du rêve au projet.
« Mourir à l’enfance pour naître à la vie adulte » n’est pas une mince affaire (p. 29), d’où l’apparition fréquente des idées suicidaires à cet âge.
L’auteur nous explique que l’adolescent se représente la mort d’une manière bien différente de celle del’adulte. Ce qu’il recherche dans sa tentative de suicide, ce n’est pas d’interrompre sa vie mais plutôt de la changer. L’origine des idées suicidaires est un état dépressif souvent lié à des problématiques familiales difficiles. Il ne faut pas considérer la tentative de suicide comme un acte banal, c’est toujours un appel au secours. « L’adolescent qui vient de faire une tentative de suicide nedemande qu’une chose qu’on s’occupe de lui » (p. 36)
L’adolescent souhaite vivre différemment car sa réalité quotidienne lui paraît trop décevante au regard de ses désirs. Il se sent impuissant face à cette situation devenue trop ingérable et le suicide devient pour lui la dernière possibilité.
Les tentatives de suicides sont trois fois plus fréquentes chez les filles que les garçons et lessuicides sont trois fois plus présents chez les garçons. (p. 37)

L’auteur nous fait part de différentes histoires et nous décrit les cinq formes de suicide qui sont la fuite, l’appel, le défi, le deuil ou le sacrifice. « Chaque histoire est singulière, mais toutes ont en commun cet état de souffrance, ce sentiment de totale impuissance ». (p. 69)
Le suicide-fuite apparaît chez les adolescents setrouvant dans des situations compliquées pour eux telles que le racket, l’échec à un examen, une bagarre qui tourne mal... N’osant pas avouer leur faute, ils préfèrent mourir pour ne pas affronter leurs parents.
Pour le suicide-appel, le jeune cherche à changer le cours des choses.
Ensuite, certains jeunes ont envie de jouer avec la mort, de tester leurs limites, de prouver aux copains ce qu’ilssont capables de faire... L’auteur appelle cela le suicide-défi, il est plus présent chez les garçons souvent dans une problématique d’échec donc d’une faible estime d’eux-mêmes et ils veulent prouver leur valeur.
Au moment de l’adolescence, l’individu est confronté à la réalité, certains de ses rêves s’écroulent. En effet, il se rend compte de ce que sont réellement ses parents. Lors de son...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Suicide des jeunes
  • Et si on parlait de la violence
  • Le suicide chez les jeunes
  • Suicide chez les jeunes
  • Le suicide chez les jeunes
  • Le suicide des jeunes est-il révélateur de leur mal-être dans la société ?
  • Suicide
  • Suicide

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !