Etude: un enterrement à ornans

Pages: 6 (1479 mots) Publié le: 9 novembre 2012
Un Enterrement à Ornans, G. Courbet (1850)

Un Enterrement à Ornans a été peint par Gustave Courbet (1818-1877), en 1849 et exposé en 1850, faisant 3,15m x 6,68m, aujourd'hui exposé au Musée d'Orsay, à Paris.

Le tableau est constitué de quarante-six personnages, qui sont divisés en trois groupes distincts : A gauche, les hommes d’Église, au milieu les hommes (les notables), et les femmes àdroite, en dernier, comme à l’église. Puis, Courbet peint son village natal, où on peut voir sa mère, son père, ses trois sœurs, le maire ainsi que des villageois qui posent sur le tableau. On peut voir derrière les hommes portant le cercueil (qui sont les amis de Courbet), on voit un homme plutôt âgé, à l’arrière, un peu isolé, qui n'est autre que son grand-père décédé un an avant. On peutconstater que le niveau social représenté est un niveau social assez élevé, faisant même partie de la petite bourgeoisie, mais la diversité sociale reste importante.
 
La toile de Courbet fait polémique au XIXe siècle, et est considéré scandaleux pour les mœurs, si bien que certains protagonistes ont demandé d’être retirés du tableau.
Pourquoi cela a-t-il fait scandale ? Tout d’abord, parce que letableau a une dimension panoramique, dont le format était autrefois réservé aux grandes scènes historiques, mythologiques ou bien religieuses. Pourtant, Courbet peint une scène de la vie quotidienne, une scène “populaire” , qui prohibe toute idéalisation, et montre la vie telle quelle est. Son œuvre, qui choque les mentalités d'époque, ne laissera pas indifférents de grands littéraires tels queGautier et Baudelaire qui critiqueront la vulgarité et la laideur de la toile en accusant Courbet de peindre « le laid » , « le trivial » et « l'ignoble. »

En regardant la toile, on constate que les personnages ne regardent pas tous dans la même direction. En effet, les quatre porteurs (ici à gauche) détournent le visage du cercueil, et laissent une impression de dégoût. Cette répulsion estsans doute due à l'odeur nauséabonde dégagée par le corps en décomposition, car à l'époque, on exposait les cadavres au Soleil durant quelques jours avant de procéder aux funérailles. On peut d'ailleurs constater qu'un des porteurs regardent un des deux enfants de chœur, qui lui aussi, le fixe.
Le fossoyeur, accroupi par terre et situé au centre de la toile, fixe le curé. Son regard est centré surles officiants, tandis que son corps est face à la fosse. Le peintre montre donc, que malgré l'aspect spirituel et religieux, la dernière demeure de l'homme ne sera autre que ce « trou noir », cette fosse ténébreuse où seule la décomposition rapide du corps l'attend. Ce trou, centré sur la toile, affirme que ce sera le seul monde de l'au-delà qui attend les défunts.
Le curé, lit la Bible ou bienun de ses recueils religieux, l'air froid et indifférent, debout face à un républicain (ils sont en réalité deux) habillé d'un costume de la révolution de 1793 (soit un demi-siècle plus tôt). Cet inattendu face à face montre bien l’Église opposée aux Républicains, et le Républicain semble lui aussi réciter quelque chose. Face à face incongru au cours duquel un éloge républicain et une prière pourles morts sembleraient être récités simultanément. Mais ici, on assiste à une entente spirituelle, et non à un conflit.

Quant aux sacristains se trouvant derrière le curé, vêtus de blanc, ils regardent vers la droite, tout comme certains notables, ainsi que la plupart des femmes. L'un des sacristains, tient la croix de l’Église. L'importance et la valeur apportée à ce détail ne sont pasanodines. La croix est située vers le haut, le ciel, et est mise en valeur en mettant en scène l'aspect religieux des funérailles. Courbet peint donc la croix de sorte qu'elle relie directement les sacristains et le ciel, afin qu'elle soit l'intermédiaire entre Dieu et le défunt. Ce signe religieux a presque un aspect ironique, puisque le défunt est censé monter au Ciel, monter au paradis, tandis que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Enterrement à Ornans
  • Un enterrement a Ornans
  • Un enterrement a ornans
  • Enterrement à Ornans
  • Un enterrement à ornans
  • un enterrement a ornan
  • Un enterrement à ornans
  • Un enterrement à ornans

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !