Eviews tutorial

2835 mots 12 pages
INITIATION A LA PROGRAMMATION SOUS EVIEWS APPLICATION AUX SERIES TEMPORELLES
Marie Bessec EURIsCO - Université Paris Dauphine
Ce document fournit les éléments essentiels à la constitution de programmes sous EViews. Il n’ est évidemment pas exhaustif. Nous avons en particulier choisi de mettre l’ accent sur les opérations non pré-programmées dans le logiciel EViews. Par ailleurs, nous nous concentrons sur les commandes utiles au traitement des séries temporelles. Pour plus de détails, le lecteur se réfèrera à l’ aide en ligne (menu HelpnCommand & Programming Reference). Le document est organisé comme suit. Nous décrivons dans une première section les di¤érents modes d’ exécution d’ programme sous EViews. La deuxième section expose les principales catégories d’ un objets. Nous présentons dans un troisième temps les di¤érentes commandes et fonctions pouvant leur être appliquées. La quatrième section est consacrée au calcul matriciel. Nous présentons dans une cinquième section les éléments de base de la programmation sous EViews. En…n, quelques exemples simples de programmes applicables à des séries temporelles sont donnés.

1

La création et l’ exécution d’ programme un
Plusieurs modes

Il existe plusieurs façons d’ éditer et d’ exécuter un programme sous EViews. - l’ “interactive use” : des commandes élémentaires peuvent tout d’ abord être reportées une à une dans la ligne de commande (située au-dessous de la barre de menu). Les commandes seront alors exécutées immédiatement, mais ne seront pas enregistrées dans un …chier. - le “batch use”: ce mode permet d’ exécuter un bloc de commandes et de les enregistrer dans un …chier. On pourra alors exécuter le programme de façon répétée et l’ appliquer à d’ autres bases de données.

Le “batch use” On ouvre alors une nouvelle fenêtre dans laquelle on va enregistrer une séquence de commandes. - Pour ouvrir un programme existant ! FilenOpennProgram - Pour créer un programme ! FilenNewnProgram ou taper dans la ligne

en relation

  • Matières m1
    18740 mots | 75 pages