Exposé santé mentale

Pages: 34 (8433 mots) Publié le: 13 janvier 2011
Les troubles mentaux :
Devenue une préoccupation majeure de la politique de santé publique. Un nombre croissant de personnes et peuvent être à l'origine de fléaux sociaux tels que l'alcoolisme, la toxicomanie ou la délinquance.
I. Définitions :
Troubles de l'affectivité et / ou du comportement social. Trouble non de l'intelligence et de la compréhension mais plutôt une atteinte del'intégration de la personnalité et du monde
Le système asilaire avait un rôle idéologique et social protecteur vis à vis de la « folie » conçue comme dangereuse car irrationnelle urgente et imprévisible : un tiers d entre nous seront touché au cours de leur vie.

Santé mentale : expression de souffrance voire même une anticipation de la demande du sujet par le thérapeute et correspond mieux à lanotion de « santé globale » et la politique française actuelle en termes de santé mentale.

Définition de la santé mentale de l'OMS : la santé mentale est soumise à la double influence des facteurs biologiques et sociaux et présente des degrés de variations. Cette conception suppose chez l'individu l'aptitude à nouer des relations harmonieuses avec autrui et à participer ou à contribuer de façonconstructive aux modifications du milieu social et physique.

Pour l'opinion, le terme « fou » demeure majoritairement associé à la violence, au danger et à l'enfermement asilaire. Celui du malade mental correspond davantage à des transgressions dans le milieu proche ou familial et à une affection pouvant faire l'objet d'un traitement mais encore principalement dans le cadre l'hôpital.
Si l'ons'appuie sur ces concepts, la France a encore aujourd'hui plutôt une politique psychiatrique qu'une vraie politique de santé mentale.
1. La psychiatrie aujourd'hui
La psychiatrie est ainsi la science médicale en charge de la santé mentale par prévention ou traitement des maladies mentales. Elle est basée sur une clinique avec sa sémiologie, ses diagnostics, ses classifications, ses traitementsau même titre que les autres spécialités. Mais s’intéressant à l’homme malade plus qu’à sa maladie, à son corps autant qu’à son histoire, à l'individu comme à ses relations, son statut demeure ambigu par la tentative de rapprochement paradoxal entre les connaissances scientifiques “ dures ” portant sur un organe (les neurosciences), et les connaissances scientifiques “ molles ” liées à lapsychopathologie qui empruntent aux sciences humaines, psychologiques et sociales. Elle tire sa richesse de ses propres limites, celles d'être une science de synthèse entre les dimensions somatiques, psychologiques et sociales afin de représenter la personne dans sa dynamique psychique complexe et non comme une somme linéaire de ces approches. Son appartenance à la médecine est garante de l’exigence derigueur scientifique des procédures cliniques (de la prévention au traitement en passant par le diagnostic) comme des conditions éthique et déontologique de son exercice.
Cette inscription de la psychiatrie au carrefour des savoirs rend sa reconnaissance et son exercice difficiles. Constamment remise en cause, elle est toujours soumise à des tentatives de simplification de son unité complexe etfragile dont la fragmentation donne tour à tour l’avantage au médecin, au psychologue et à l'assistant social.
Elle est le lieu de cet écartèlement entre le médical d'un côté et le social de l'autre où la dimension psychologique réintroduit l’aspect humain à la fois dans sa globalité et dans sa particularité face aux limites de la technicité de l’aspect médical d’une part et à l’appréhension tropgénérale des facteurs sociaux d’autre part. Ce statut original de la psychiatrie reflète ainsi l’étendue de son champ, la diversité des facteurs en jeu dans les processus pathologiques, les choix idéologiques possibles de ses déterminants et de ses fondamentaux. Elle progresse comme toute science avec l’ambition de valider des options parmi les différentes hypothèses qu'elle élabore. Mais, du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La sante mentale
  • Santé mentale
  • Santé mentale
  • Sante mentale
  • La santé mentale
  • Santé mental
  • Santé mentale
  • Sante mentale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !