Expos Mythe Du Progr S

1490 mots 6 pages
Jean-Charles GALLAY
L1 DSP QUESTIONS CONTEMPORAINES Le 01/10/2012

Le mythe du Progrès

Avant tout propos, il convient de définir les termes de notre sujet. Le terme de mythe est défini de la manière suivante, c'est un récit allégorique et fictif permettant d'exposer une doctrine. En ce qui concerne le Progrès, celui-ci nous vient du terme latin « progressus » qui se traduit par « action d'avancer ». Le progrès est caractérisé de la manière suivante : c'est l'évolution de l'humanité ou de la civilisation vers un état supérieur ou du moins dans une certaine direction. Au sens strict, ce mot implique une amélioration, un perfectionnement ou juste un simple développement.
Le mythe du Progrès associe donc ces deux notions, c'est donc l'idée selon laquelle l'Humanité tendrait vers un état supérieur, meilleur ou non, grâce aux différentes formes de Progrès. Ce mythe est ancré en chacun de nous et en particulier dans notre devenir, en effet, chaque individu a tendance à vouloir progresser.
Historiquement, le Progrès est une notion très peu ancienne car il caractérise l'entrée de l'Homme dans la Modernité. L’Homme a bénéficié de plusieurs évolutions technologiques et sociétales qui lui ont permis d'avancer.
Jusqu'au XIXème siècle, la pensée dominante sur le progrès semble y lire les signes de constantes améliorations de la connaissance et de la maîtrise de la nature (progrès scientifiques), des mœurs, de la politique (progrès de civilisation).Le mythe du Progrès est donc une notion relativement ancienne.

Problématique : Peut-on encore croire au mythe du Progrès ?

C'est ce qu'il conviendra d'étudier en faisant d'abord apparaître que le mythe du progrès est tout simplement essentiel pour l'Homme, puis nous verrons que ce mythe a progressivement terni et qu'il n'a plus lieu d'être.

I) Le mythe du Progrès : condition de l'évolution de l'Homme

Tout d'abord, on peut envisager différents types de rapports entre science et mythe.
Sur un mode

en relation

  • Le mondain, voltaire
    899 mots | 4 pages
  • « Le progrès dans l’histoire est-il un mythe ? »
    2701 mots | 11 pages
  • Croire en la science ?
    1890 mots | 8 pages
  • Commentaire texte Rousseau
    1238 mots | 5 pages
  • Synthèse sur l'ubris
    1536 mots | 7 pages
  • Commentaire composé Voltaire Le Mondain
    1802 mots | 8 pages
  • Synthèse français environnement
    1202 mots | 5 pages
  • La france de la belle epoque
    307 mots | 2 pages
  • Etude des troglodytes
    2086 mots | 9 pages
  • Jade
    826 mots | 4 pages