Féminisation des noms de métier

Pages: 10 (2273 mots) Publié le: 19 mars 2013
Féminisation des noms de métiers


Thème : La langue française

Sujet : La féminisation des noms de métiers

Problématiques : Doit on féminiser les noms de métiers ?
Qui peut prendre ce genre de décision ?












Introduction



Le français est une langue romane qui a beaucoup évolué. En effet sa grammaire et une grande partie de son vocabulaire sontissues des formes orales et populaires du latin. A cause de la prolifération d’emprunts lexicaux à des langues étrangères (et surtout à l’anglais depuis les années 1950), le gouvernement français tente de prendre des mesures pour protéger la « pureté » de la langue c’est l’académie française qui est chargée de cette mission. Ainsi le français est considéré, par certains comme une langue« académique ».


Depuis notre plus tendre enfance et nos premières années scolaires, nos professeurs nous enseignent les normes du langage français en se référant à l’académie française considérée comme la référence « du bon langage ». Le « bon langage » est comme le dit Maurice Grevisse « le bon usage » de la langue française. Il a d’ailleurs écrit une grammaire descriptive du français, publiée en 1936.Depuis les années 1980, sont apparues de nombreuses interrogations concernant la féminisation des noms de professions. Mais, l’académie française, qui n’avait pas été consultée, fait part de ses réserves dans une déclaration. Elle dénonce en particulier le contresens linguistique sur lequel repose l’entreprise : « il convient de rappeler que le masculin est en français le genre non marqué etpeut de ce fait désigner indifféremment les hommes et les femmes ». La féminisation risquerait de créer des confusions concernant certains mots. Puis en 1997 apparaît la forme féminisée « la ministre » de façon controversée.


 Le rapport de la commission de 1998, établit une nette différence entre les métiers d’une part (où les formes féminines sont depuis toujours en usage et ne posent pas deproblème particulier), et les fonctions, grades ou titres d’autre part, qui doivent être clairement distingués de la personne. La fonction ne peut être identifiée à la personne qui l’occupe et le titre à la personne qui le porte. Pour cette raison, l’utilisation ou l’invention de formes féminines selon l’académie française est peu souhaitable.


Dès lors, différents auteurs et académiciens sedemandent si l’on doit vraiment féminiser les noms de métiers et qui peut décider de cela. Pour tenter de répondre à ces questions, diverses personnes ont exposé leur point de vue à ce sujet. Analysons leurs propos tout d’abord, en se référant au passé, avec la pensée du père fondateur « du bon usage » : Vaugelas. Puis en regardant ce qui se passe actuellement, pour voir qui est à mieux de déciderdes changements concernant la langue française.
Développement

I- Vaugelas, un des pères fondateurs « du bon usage »

Vaugelas et son point de vue « du bon usage »

Pour Vaugelas le « bon usage » est le langage de la royauté. Seule l’élite a le monopole de la langue. Ainsi, elle peut seulement être dictée par la royauté, la noblesse et non par le peuple, qui lui, utilise « un mauvaislangage ».
Plus précisément, le « bon usage » c’est ce que disent les plus instruits de la cour. Cependant, il faut que cela soit en corrélation avec ce qu’affirment les grands auteurs. Les femmes ont également le droit de s’exprimer sur le « bon usage » à condition qu’elles fassent partie de la noblesse.
Enfin, l’usage n’est bon que s’il vient de l’aristocratie. C’est donc, « une erreur de croireque l’on peut apprendre le français en s’asseyant sur les genoux de sa nourrice ».

L’académie française s’appuie sur les idées de Vaugelas et sur l’évolution des mœurs, en émettant certains changements.

A l’époque de Vaugelas le gouvernement s’estime être le seul dépositaire légal de la langue et donc du « bon langage ».
Durant l’antiquité, les barbares sont tous ceux qui ne parlaient...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Féminisation des métiers techniques
  • Femme, j'écris ton nom... guide d'aide à la féminisation des noms de métiers, titres, grades et fonctions
  • La féminisation
  • feminisation
  • LA FEMINISATION
  • Feminisation
  • Feminisation de l'armée
  • Féminisation de l'homme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !