Féminisme fausse route d'e. badinter

Pages: 10 (2377 mots) Publié le: 2 mai 2010
FAUSSE ROUTE
D’Elisabeth Badinter

.

Au sein du couple conjugal, le partage des pouvoirs c’est la démocratie qui repose elle-même sur l’amour et le respect de l’autre.
En 50 ans, le couple occidental a fait bien des progrès en matière d’égalité entre les hommes et les femmes.
Le droit à la contraception en 1967, le droit à l’avortement en 1975 ont été des leviers de la libérationdes femmes. La grande bataille pour les droits à la contraception et à l’avortement visait tout autant la récupération du pouvoir de procréation que l’obtention d’une nouvelle liberté sexuelle : « Mère si je veux , quand je veux ». Ce faisant les féministes de la première heure en 1968 ont contribué à la libération des femmes.
Les femmes ont en outre, massivement intégré le monde du travail.Toutefois, l’autonomie financière ne résout pas tous les problèmes de pouvoir. Il existe d’autres dépendances plus subtiles, plus secrètes telles que la dépendance sexuelle, affective, psychologique.
La raison première du féminisme, toutes tendances confondues, c’est d’instaurer l’égalité des sexes et non d’améliorer les relations entre les hommes et les femmes. Les divergences féministes sur leconcept d’égalité et les moyens d’y parvenir mettent en lumière des points de vue différents sur le rapport des sexes. Selon les féministes, le maintien de la connivence avec les hommes est essentiel, accessoire ou impossible.
La tendance actuelle du féminisme est la revendication de l’égalité des sexes par la reconnaissance de la différence (I), revendication qui a été consacrée par ledroit (II).

I- La revendication de l’égalité des sexes par la différence

Depuis la fin des années 1980 s’est élevée de toutes parts une immense clameur en faveur d’un droit à la différence. L’égalité dans la différence est le mot d’ordre général. Ce droit nouveau, réclamé par toutes les minorités, par toutes les communautés et par les individus eux-mêmes, est devenu le nouveau cheval debatailles de nombreuses féministes. A les entendre les droits de la féminité seraient menacés. On parla de « gynocide » ; l’indétermination des sexes et des genres a refait surface.
Antoinette Fouque elle s’est vue contrainte de ramener les femmes à la raison et de proclamer : « Il y a deux sexes ». Selon elle, c’est la puissance procréatrice qui donne à la femme son humanité, sa générosité et sasupériorité morale.
Sylviane Agacinski rappela que « l’idéal de la réduction de la différence ou, de la disparition des genres en visant à l’uniformisation des individus constituerait un fantasme totalitaire ».
La maternité est pour Sylviane Agacinski le point d’ancrage de l’identité féminine, plus encore que l’expérience de la sexualité. La dépendance mutuelle entre l’homme et la femme estpour elle naturelle, c’est pourquoi « l’humanité est naturellement hétérosexuelle ». L’intérêt exclusif pour le même sexe est accidentel, c’est même une sorte d’exception. Elle refuse d’abandonner le modèle du couple parental mixte (hétérosexuel) car la filiation doit rester étayée sur la double origine naturelle.
Quant à Françoise Héritier, elle a beau souligner que la différence des sexes s’esttoujours et partout, traduite par une hiérarchie au profit des hommes, que cette grille de lecture est immuable et archaïque puisqu’elle survit même dans les sociétés les plus évoluées, elle n’en conclut pas moins que ce phénomène universel est culturel et donc peut être modifiable.

En matière de sexualité, le féminisme défensif actuel est au cœur d’une double contradiction. Sans jamaiss’exprimer sur la liberté sexuelle des femmes, il prône un encadrement de plus en plus strict de la sexualité masculine et atteint par ricochet celle des femmes. L’élargissement progressif de la notion de crime sexuel et la répression mise en place depuis quelques années dessinent la carte d’un sexe légal, moral et sacralisé en opposition radicale avec la liberté sexuelle dont usent les nouvelles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fausse route de badinter
  • Fausse route
  • Le féminisme en route vers l'écoféminisme
  • Fausse route (contraction de texte par cyprien melibi melibi)
  • Badinter
  • Le féminisme
  • Badinter
  • Feminisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !