Facheuse éducation qu'une éducation purement livresque

Pages: 9 (2168 mots) Publié le: 5 décembre 2010
INSEA COURS D’ECONOMIE GENERALE – 1ERE IE CENT UNE QUESTIONS

2005-2006

Ces questions décrivent les objectifs du cours. Elles devront être préparées pour l’examen. Elles constituent à ce titre un guide pour les séances magistrales ou les travaux dirigées. Les étudiants seront responsable d’effectuer une recherche documentaire pour y apporter leurs réponses. INTRODUCTION 1. Quel est le sensétymologique du mot « économie » ? 2. Comment définir une technique ? Quelle distinction établir entre une technique et une technologie ? 3. Quels critères de distinction faites-vous entre une définition compréhensive d’une définition extensive ? Pourquoi à votre avis une approche théorique d’un domaine d’étude scientifique doit-elle faire appel à ces deux approches pour élaborer la connaissance desobjets étudiés sur les plans empirique et théorique ? Pourquoi les appréhensions théoriques peuvent-elle se suffire de définition compréhensives et les approches empiriques doivent-elles se résoudre à admettre des définitions extensives ? 4. Un bien économique est-il un bien rare ? On invoque fréquemment la notion de rareté pour distinguer les biens économiques des autres. Ne pensez-vous pasqu’il faille mobiliser au moins trois concepts pour apporter une définition correcte à la notion de bien économique : le concept de personne, le concept de propriété et le concept de transaction ? Répondre en tenant compte de l’existence d’une définition au sens large qui intègre quatre catégories de biens : les biens au sens strict, les services, les créances et les droits de propriété. 5. Donner ladéfinition qui vous semble la mieux appropriée à la notion de créance ? 6. Comment définissez-vous un droit de propriété ? 7. Pourquoi tous les biens ont-ils une composante matérielle et une composante immatérielle ? 8. Sous quelle condition un bien est-il une marchandise ? 9. Pourquoi le concept de produit et de marchandise s’appliquent-ils aussi bien aux bien qu’aux services ? 10. Commentdistinguez-vous un service d’un bien immatériel ? 11. Comment sont structurées les nomenclatures de produits ? 12. Quelle distinction faut-il établir entre une approche normative et une approche positive pour une discipline à vocation scientifique, telle que l’économie ? 13. Comment identifier une unité ou un agent économique ? 14. Sous quelles conditions doit-on considérer que le comportement d’un agentéconomique est rationnel? 15. Que signifie pour vous la notion de calcul pour un agent économique pour expliquer sa prise de décision? 16. Pensez-vous que toutes les décisions intervenant dans les activités économiques, celles relatives au processus de production et au processus de consommation relèvent d’un calcul économique ? Quelle est à votre avis la place des habitudes, du mimétisme, et de latradition ? Dans quelles circonstances l’agent économique est-il amené à effectuer des calculs ? Répondre en tenant compte du fait que le calcul économique

1

absorbe des ressources cognitives et que les « routines « (habitudes, traditions) sont des résultats de calcul effectués antérieurement répondant à des besoins de traitement plus ou moins complets des situations où des choix sont àeffectuer. 17. En quoi le concept de règle permet-il de mieux répondre à cette question ? Quel est l’intérêt du concept de budget pour comprendre le comportement d’une unité économique ? CHAPITRE 1 - LE CIRCUIT ECONOMIQUE 18. Donnez une définition aux principales catégories d’agents : les ménages, les entreprises, les administrations ? 19. Pourquoi les économistes et les comptables nationauxutilisent-ils pour désigner ces catégories tantôt l’expression « agent économique », tantôt l’expression « secteur institutionnel » ? 20. Quelles sont les opérations caractéristiques de chacune de ces catégories : production, consommation, échange, investissement, épargne? Dans quel objectif, chacun des agents économiques effectue-t-il chacune de ces opérations ? Quelle rationalité guide son...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Montaigne a dit : « fâcheuse éducation qu’une éducation purement livresque ».
  • Éducation purement livresque
  • Education purement livresque
  • Education purement livresque
  • Facheuse éducation
  • Qu'est-ce qu'une éducation réussie
  • Qu'est ce qu'une éducation réussie ?
  • Qu'est-ce qu'une éducation réussie ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !