Faut-il faire du bonheur le fondement de la politique?

Pages: 10 (2500 mots) Publié le: 11 février 2011
Dissertation de Philosophie
Faut-il faire du bonheur le fondement de la politique ?


L’insatisfaction des citoyens d’une nation face à sa politique n’est pas un phénomène récent, et les politiques on souvent été accusés de ne pas remplir leurs fonctions puisque les citoyens ne se sentent pas heureux : les individus attendraient donc de la politique qu’elle leur apporte le bonheur. Ceci nepeut qu’inciter à se poser la question : doit-on faire du bonheur le fondement de la politique ? Par « bonheur », on entend ici la situation de satisfaction complète universellement recherchée dans laquelle on ne manque de rien. Par « politique », on entend généralement l’exercice de l’autorité publique au sain de la communauté de citoyens, mais aussi quelques fois la science ou la technique degouvernement. En identifiant le bonheur à un fondement, on estime que celui-ci serait la base sur laquelle repose la politique, c'est-à-dire sa raison d’être et sa finalité. Cette question pose le problème du rôle de la politique. De deux choses l’une : ou bien on considère que le but de la politique est de garantir le bonheur à tous, ou bien on estime que la recherche du bonheur la détournerait lapolitique de sa fonction première, qui est d’assurer la cohésion des citoyens. Il y va du rapport entre bonheur et politique.
Faut-il faire du bonheur le fondement de la politique ? Pourtant, cela ne serait-il pas un projet trop ambitieux? Finalement, quel doit être le rôle de la politique dans le bonheur?

* * *

On peut estimer en première analyse que la politique a pour rôle d’apporter lebonheur aux individus.
La définition même du bonheur indique qu’il s’agit d’un état de satisfaction complète recherché par tous. La recherche du bonheur est donc une quête universelle. Aussi, le bonheur individuel est étroitement lié au bonheur collectif : en effet, le bonheur individuel n’est possible que si tous les membres d’une communauté sont heureux. C’est à dire qu’il est plus facilepour un individu d’accomplir sa quête vers le bonheur si les personnes qui l’entourent sont elles aussi relativement heureuses. Le but de la politique est de garantir la cohésion et le bien-être de la société qu’elle régit. C’est pourquoi, dans le but de remplir ces fonctions, l’Etat doit veiller au bonheur collectif, et en étant le seul capable, il doit en faire sa finalité, pour que chacun puisseaccéder au bonheur individuel. Kant soutient ce point de vue : « le pouvoir suprême édicte les lois qui visent directement le bonheur ».
Dans une vision plus ancienne des choses, Aristote soutient, dans Politiques, l’idée que l’homme, un « animal politique » ne peut s’épanouir qu’au sein de la cité. En effet, l’homme est un être naturellement sociable, il est le seul qui possède une raison quilui donne la capacité de distinguer le bien du mal, le juste de l’injuste, le vrai du faux. Comme il le précise, l’homme n’est pas autosuffisant et il a donc besoin d’une communauté, d’être entouré d’autres hommes capables de discuter, de débattre, de confronter leurs idées, d’échanger, pour accéder au bonheur. Le bonheur n’est pas un accomplissement de l’individu mais de l’humanité. C’est pourquoil’homme a besoin de faire partie d’une communauté pour accéder à son bonheur. Aristote ajoute enfin qu’une cité de ce genre est une construction naturelle : si les hommes vivent en communauté c’est pour ne manquer de rien, et donc accéder à la satisfaction complète que caractérise le bonheur, qui est donc l’essence du politique.
Si le bonheur relève de la politique, la politique a aussi besoindu bonheur pour perdurer. En effet, un homme politique a pour but de rester le plus longtemps possible au pouvoir, et c’est seulement en satisfaisant les citoyens, en les rendant heureux, qu’il pourra le faire. Le vote est donc un outil du bonheur pour rester le fondement de la politique : c’est le droit donné à tous les citoyens de pouvoir choisir la personne ou la loi répondant le mieux à leurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Il faut être morale pour faire la politique?
  • Que faut-il faire ?
  • Que faut-il faire ?
  • Fondement de la politique
  • Faut bien le faire
  • Que faut-il faire de nos désirs ?
  • Faut-il faire son devoir ?
  • Faut il faire ça ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !