Faut-il opposer langage et réel ?

Pages: 12 (2796 mots) Publié le: 6 janvier 2011
Faut-il opposer langage et réel ?

Le langage est, selon Claude Levisstrauss un « système de signe sans rapport matériel avec ce qu'ils ont pour missions de signifier », il n'est donc pas attaché au réel, c'est à dire aux choses elles-même. Et pourtant le langage nous sert à comprendre et exprimer ce réel et influence le réel car son but premier est,selon Bergson, de contribuer à la coopérationdes hommes. Mais est-ce pour cela qu'il l'exprime effectivement ? En effet, le langage sert tant à dire ce qui n'est pas que ce qui est, et induit donc la notion de vrai et de faux qui, selon Hobbes, sont des attributs du langage. Le langage éloignerait alors l'homme des choses même en le poussant à constituer sa propre réalité. Alors le langage, par nature limité, peut-il véritablement exprimerle réel ou n'existe qu'en tant qu'illusion de celui-ci, imparfaite et faussée mais nécessaire à l'homme pour sa communication ? Dès lors utiliser le langage serait-il trahir sa pensée en l'amoindrissant ou est-il constitutif de la pensée en elle-même ?
Ces interrogations nous confronte à un dilemme, faut-il opposer langage et réel ?
Nous remarquerons tout d'abord que l'arbitraire du signesuppose nécessairement une opposition entre langage et réel puis nous nuancerons par la suite en observant que malgré tout le langage influence le réel aussi bien que le réel l'influence . Nous essayerons enfin d'expliquer cette contradiction en différenciant le réel « immédiat » du réel « complexe ».

Ainsi faut-il opposer langage et réel du fait que le langage est nécessairement limité car
ilne peut exprimer toute chose du réel dans sa particularité. Cette nécessaire économie du langage le pousse à organiser le monde en catégories. Dès lors l'homme ne voit les choses que par les concepts auxquels elles sont reliées. En effet, le langage, en donnant à un objet une catégorie, une structure, le libère de son «  immédiateté sensible », c'est à dire qu'il lui donne des propriétés dues ànotre perception des choses et à nos connaissances, brouillant par la même notre perception première de l'objet, ainsi n'exprimons nous jamais véritablement un objet puisque nous parlons plutôt de « catégorie d'objet », par exemple une poire spécifique n'aura telle pas d'autre nom que « poire », qui est en fin de compte sa catégorie. De ce fait les choses nous deviennent « communes » selon Mallarmé,dont l'hermétisme constitue un refus de donner aux choses un sens qui les privent des connotations qu'il leurs attribut. Ainsi l'objet perçu n'est il plus perçu en lui même mais comme faisant partie d'une catégorie.
Il faut donc opposer langage et réel car le langage crée « un monde à lui », Nietzsche.
Cependant nous pourrons contester qu'au lieu de nous éloigner du réel l'imperfection dulangage lui confère une certaine souplesse qui lui permet de s'adapter à un réel en perpétuel changement. De plus, l'équivocité des termes du langage mêlée à la métaphorisation et la conceptualisation, permettent de faire saisir des concepts parfois complexe. De même, le néologisme permet parfois de retrouver cette « immédiateté sensible » lorsque notre relation avec un objet en particulier sespécifie. Ainsi le « doudou » d'un enfant, auquel il aura donné un nom spécifique, sera pour lui son « doudou » avant d'être une peluche, un mouchoir ou tout autre objet. Enfin, ne pouvons nous pas supposer, comme Leibniz, que la science est une langue parfaite, car ayant pour objet la compréhension la plus exhaustive possible du réel.

Cependant, bien que cette imperfection du langage puisse s'adapter àun réel en constant changement, elle le force aussi à recourir à des concepts. Ainsi notre langage nous impose t'il une organisation des choses, ce que remarque Saussure lorsqu'il dit : « Le monde, c'est pour nous d'abord le sens du monde. Le langage est donc le « filtre » à travers lequel nous apparaît le réel ». Et force est de constater que ce filtre n'est pas toujours adéquat, en effet,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il opposer l'imaginaire et le réel ?
  • Langage et réel
  • Faut-il opposer la matière et l'esprit
  • Faut-il opposer foi et raison ?
  • Faut-il opposer nature et culture ?
  • Faut-il opposer durkheim et weber ?
  • Faut il opposer la religion à la raison ?
  • Faut il opposè l'esprit à la matiere

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !