fiche bac britannicus II,2 l'aveu à Néron

Pages: 5 (1053 mots) Publié le: 2 janvier 2015
Britannicus: Acte II scène 2 = l'aveu de Néron à Narcisse
(Racine)

Introduction:

Au XVII ème siècle, deux tragédiens se partagent la scène française: Corneille et Racine. Ce dernier a écrit de nombreuses tragédies inspirées de l'Antiquité Grecque ou Romaine.
Britannicus est la première tragédie historique de Racine (1639/1699), écrite en 1669, dont le cadre est emprunté à l’histoireromaine.
Le texte qui nous est proposé évoque la 1ère rencontre de Néron et Junie. Nous savons que chez Racine, tte les 1ères rencontres sont décisives. Nous étudierons la scène 2 de l'acte II, lorsque Néron avoue à son confident qu'il aime Junie.

Problématique:

Quels aspects de sa personnalité Néron révèle t-il à son confident ?

Plan:

I- La rencontre et l'aveu
A) Un souvenirinoubliable
B) Du regard à la vision
II- Une vision obsédante qui trouble Néron
A) Le trouble
B) Néron prisonnier d'une image


I- La rencontre et l'aveu:
A) Un souvenir inoubliable:

Le confident a une place importante. C'est son rôle de percer le secret du maître (de le forcer à parler).
Narcisse est étonné en 1 syllabe: ''Vous'' = pronom personnel qui contient à lui seultt une série de question.
C'est la 2nde question déclenche l'aveu.
Néron commence à parler de lui à la 3ème personne. Ce qui signifie qu'il se regarde et qu'il s'étonne lui même.
Dès les 1er mots, on voit que Néron ressent de la passion dans sa tirade pour Junie. C'est la sacralisation de la personne de Junie. Lorsqu'il dit: ''j’idolâtre Junie'', il la met au mm rang que Dieu. Il y a aussigradation car il passe de ''aimer'' à ''idolâtrer''.
Allitération en ''J'' vers 4: insistance sur lui mm et sur Junie.
L'adjectif ''curieux'' est mit en valeur par la diérèse (3 syllabes)
Néron est un peu passif au début. Il va voir à quoi elle ressemble.
Une fois qu'il la voit, il tombe amoureux.
Le spectateur voit Junie entrer en scène à travers le discours de Néron. C'est une mise en abîme.Les démonstratifs ''cette'' et ''ces'' vers 7 mettent en valeur l'arrivée de Junie.
Chez Racine, les rencontres ont presque tjr lieux la nuit. Ici la rencontre est un archétype (un modèle).
La rencontre est au cœur du vers: ''je l'ai vue'' => c'est le mot clé.
Cette rencontre est semblable à celle entre Phèdre et Hippolyte: ''Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue''.
Ils voient et lafatalité leur tombe dessus. C'est le coup de foudre.
Néron rentre ds l'obsession et la fatalité, il est désormais amoureux pour la vie.
L'adverbe d'intensité ''si'' vers 16 montre la surprise de Néron lorsqu'il voit Junie. Il est frappé par sa beauté.
Plus tard, il va revivre cette première rencontre: ''je l'ai laissée passer ds son appartement. J'ai passé ds le mien.'' vers 19 – 20
=> De cettevision découle une description de Junie.

B) Du regard à la vision:

Les adjectifs ''triste'' vers 8 et ''belle'' vers 10 qu'emploient Néron en début de vers sont mit en valeur par leur place ds le vers.
La beauté de Junie frappe par son naturel: vers 10/11.
La sonorité en ''lle'' qu'on appelle mouillée rappelle les larmes.
La simplicité de Junie s'oppose à la brutalité des ravisseurs, dessoldats qui l'entourent: (ombre/ flambeaux/ armes/ cris...).
La phrase ''levant au ciel ses yeux mouillés de larmes'' montre qu'elle ne regarde pas Néron.
Néron fait à Narcisse un tableau de Junie, c'est presque une hypotypose.
Plus tard, Néron va essayer de reprendre ces éléments qu'il donne à Narcisse pour justifier son trouble. Il va essayer de comprendre pq il est ds un tel état.
Vers 16,il essaye de rationaliser son trouble: ''Quoi qu'il en soit''.
Néron est ensuite aphasique. Il se rejoue tte la nuit la scène qu'il vient de vivre.
=> Ds cette scène, tt est opposé. On va retrouver cette ambivalence et ces oppositions ds Néron lui mm.

II- Une vision obsédante qui trouble Néron:
A) Le trouble:

On retrouve tt les troubles Racinien classiques:
- aveuglement ''ravi...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Néron a-t-il vraiment tué britannicus ?
  • BRITANNICUS, ACTE II, scène 2
  • Britannicus, acte ii, scène 2
  • Britannicus acte ii scéne 2
  • Britannicus acte ii scène 2
  • Fiche bac racine britannicus
  • Séance 5 acte II scène 2 de Britannicus
  • Commentaire Acte II scène 2 Britannicus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !