Fiche de lecture. bohuon, anaïs. 2008. sport et bicatégorisation par sexe : test de féminité et ambiguïtés du discours médical. nouvelles questions féministes, 27(1) : 80-91.

Pages: 15 (3629 mots) Publié le: 1 février 2011
1 Problématique et concepts
1.1 Questions de recherche, hypothèses et but de l’article
L’auteur de ce texte ne mentionne pas clairement ses hypothèses, mais indique ses questions de recherche :
1. En quoi consistent le test de féminité et les différentes formes qu’il a prises ?
2. Quelles questions soulève-t-il en ce qui concerne la bicatégorisation par sexe et la naturalisation descatégories sexuées ?
3. Puisque ce test de féminité est un test médical, que disent les médecins de son usage au sein des compétitions sportives, et plus largement au sujet des personnes intersexes ?
Le but de l’article est ainsi de présenter les questions que pose le test de féminité, mais surtout de révéler les ambiguïtés des discours médicaux face à ces questions. En effet, le test de féminité semblerévélateur de la multidimensionnalité de l’identité sexuée. En raison de l’impossibilité de justifier la bicatégorisation par sexe par la science, les médecins du sport peinent à définir ce qu’est une « vraie femme ».
1.2 Objet étudié et méthode utilisée
En partant des problèmes concrets posés par le test de féminité, Anaïs Bohuon commence par s’interroger sur le bien-fondé de lacatégorisation sexuée au sein du monde sportif. Elle explicite la principale difficulté liée à cette bicatégorisation, à savoir qu’il n’existe pas de définition univoque du sexe biologique. Dans toute cette première partie, elle fait référence à des auteurs et à leurs théories, mais ne se base pas sur le matériel qu’elle a elle-même recueilli.
Par la suite, elle cherche à mettre en évidence à quel point il estdifficile de définir ce qu’est une « vraie femme », notamment pour les médecins du sport. Elle utilise à ce moment le matériel recueilli à travers des entretiens semi-directifs approfondis réalisés auprès de neuf médecins du sport. Elle souligne que huit de ces médecins ont été confrontés de manière plus ou moins directe à l’application du test de féminité. Seules deux femmes sont interrogées ;cela s’explique par le faible nombre de femmes au sein des fédérations sportives françaises.
1.3 Concepts et théories
Le concept de genre est ici utilisé dans le sens du concept féministe de genre, c’est-à-dire au sens de Dorlin. Le genre permet donc «de se libérer d’une pensée empreinte du naturalisme qui prétendait que les identités, les rôles ou les attributs symboliques du féminin et dumasculin n’étaient que l’effet ou l’expression sociale d’une division sexuée de l’humanité, fondée en nature ».
Le terme de genre n’est au final que peu utilisé dans le texte, contrairement au terme de sexe. L’auteur mentionne par ailleurs différents types de sexe, notamment biologique, chromosomique, gonadique, apparent, psychologique, social, ou même de compétition.
Le concept de bicatégorisationpar sexe est très important dans ce texte. Comme le soulèvent d’autres auteurs, « le sexe biologique […] se présente […] en continuum avec, sur ses extrêmes, les « sexes biologiques » bien définis, et au milieu de très nombreuses formes intermédiaires. Par contre, le « sexe social » est construit sur le modèle binaire : il doit impérativement être soit masculin, soit féminin » (Gardey et Löwy 2000: 25).
D’autres notions sont développées au fil du texte, notamment la naturalisation des catégories de sexe, ou les notions de féminité et de « vraie femme ».
2 Résultats et conclusions
2.1 Femmes considérées comme trop « viriles », en particulier dans le monde du sport.
Au cours du 20e siècle, les femmes qui entrent dans des domaines masculins, ou tout simplement qui sortent de la sphèredomestique en exerçant une activité en dehors du foyer sont qualifiées de viriles. On les oppose alors à l’image idéalisée de la mère et de l’épouse. Le sport est l’un des domaines masculins où ce phénomène est particulièrement important. Dès les années 1930, des athlètes féminines font l’objet de critiques en raison de leur apparence trop virile. De plus, ces femmes se rapprochent des hommes non...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Fiche de lecture escadrille 80
  • Fiche de lecture le deuxième sexe
  • Fiche de lecture discours de la méthode
  • Analyse du discours FICHE LECTURE
  • Fiche lecture 80% au bac...et après
  • Fiche de lecture
  • Fiche de lecture
  • Fiche de lecture discours sur le colonialisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !