Fiche-rabelais-comment grandgousier fit pour acheter la paix, rendre les fouaces

Pages: 10 (2468 mots) Publié le: 14 mars 2011
Rabelais, en écrivant Gargantua et en le publiant en 1634 appelle son lecteur à réfléchir à l'élaboration d'une société nouvelle portée par l'amour du prochain. Comme tout humaniste, il veut réformer l'homme. Déjà, en 1513, Machiavel avait écrit Le Prince où il mettait en lumière avec lucidité le comportement de l'animal politique qu'est l'homme. Pour celui-ci, il ne s'agit pas de montrer sesvertus morales et chrétiennes, mais essentiellement de savoir obtenir le pouvoir et le conserver. Pic de la Mirandole, au contraire, dans « La dignité de l'homme », oeuvre publiée en 1486, estimait que l'homme, placé au centre de l'univers, était appelée par Dieu à entrer dans un processus de perfectionnement lui permettant grâce à l'acquisition infinie de connaissances d'acquérir un statut quasidivin.
Rabelais, dans son Gargantua, entend avant tout éduquer l'homme en lui faisant prendre conscience de ses limites (cf« science sans conscience n'est que ruine de l'âme» chapitre VIII de Pantagrue/). Ce n'est pas par hasard si, juste après les épisodes meurtriers de la guerre se trouvent dans le chapitre XXVII les lettres de Grandgousier à son fils Gargantua. Il lui expose (page 293) qu'ilveut non provoquer mais apaiser, non assaillir mais défendre et il qualifie la colère de Picrochole de tyrannique. Il lui confie qu'il veut avant tout éviter les effusions de sang. C'est pour cette raison que, dans le chapitre suivant, il confie à un homme sage et discret, Gallet, de ramener par sa harangue le tyran à la raison. De ce long discours de trois pages où l'avocat interpelle son adversairesur sa foi, sa loi, sa crainte de Dieu et son humanité, Picrochole n'entend rien.
Le chapitre XXX met en évidence deux attitudes opposées, l'une belliqueuse et égoïste ne pensant qu'au profit, l'autre tournée vers la compréhension et le bonheur de l'homme.
Comment le narrateur exprime-t-i1 son message humaniste? Nous mettrons en lumière la dénonciation de la folie de Picrochole, l'importanceaccordée au roi Grandgousier et décèlerons de quelle façon l'humaniste éduque son lecteur tout en lui transmettant son amour de la vie.

I. La dénonciation de la folie de Picrochole
1) La composition circulaire

Nous notons que le texte à étudier s’ouvre et se clôt sur 2 courtes répliques de Picrochole encadrant une description de l’attitude de Grandgousier. Dans le premier paragraphe, nousrelevons trois phrases exclamatives et une phrase négative. La conjonction de coordination à valeur adversative « mais » met en opposition Gallet, le sage humaniste, orateur éloquent qui malgré tout se tait, et Picrochole, impulsif, méprisant. Les trois exclamations sont à l’impératif et sont à prendre sur un ton ironique. Picrochole apparaît sur de lui, moquer, quelque peu cynique et provoque sonadversaire en l’invitant à « venir les quérir ». Picrochole refuse le dialogue pour agir belliquement, comme le souligne la seule phrase affirmative de son discours au style direct, aux lignes 3 et 4 : « ils ont belle couille et molle ». De la même façon, alors que toute une délégation venue pacifiquement, vient généreusement lui offrir la paix, Picrochole refuse. C’est tout son caractère têtu etrenfermé sur lui-même qui ressort puisqu’il se ferme à toute proposition, comme le révèlent les deux propositions négatives des lignes 48 et 49. Il ne prend pas conseil ni au près de ses proches et encore moins au près de ses conseillers, mais délègue la décision à un homme de guerre (« le capitaine Toucquedillon »), déjà en train de se préparer à combattre. Le mot « murailles » qui termine cepassage illustre bien l’attitude obstinée et fermée du tyran qui ne pense qu’à faire la guerre.

2) Comme son nom l’indique, c’est un homme qui se complaît dans sa colère sans prendre la peine de réfléchir.

Au discours bien composé de Gallet ; il ne daigne répondre que par des injonctions courtes invitant ses sujets à faire la guerre. L’idée de colère est toujours associée à Picrochole : «...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Gargantua de rabelais, chapitre 46 : comment grandgousier traita humainement toucquedillon prisonnier
  • Comment acheter des actions en bourse
  • Comment rendre une ville attractive
  • Comment rendre l’europe compétitive
  • Comment rendre une segmentation
  • Comment rendre l'eau potable ?
  • Comment rendre l’eau potable ?
  • Comment rendre la vue aux aveugles?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !