Frankeinstein pédagogue

1765 mots 8 pages
Fiche de lecture :
Philippe Meirieu, Frankenstein pédagogue.

Philippe Meirieu, né le 29 novembre 1949 à Alès, est un chercheur et écrivain français, spécialiste en sciences de l'éducation et en pédagogie. Il a été l'inspirateur de réformes pédagogiques (instauration des modules au lycée ainsi que des IUFM au début des années 1990). Il est actuellement vice-président de la région Rhône-Alpes, chargé de la formation tout au long de la vie.
Engagé aux côtés du PS puis d'Europe Écologie, il se définit lui-même comme militant et homme de gauche. En s'appuyant sur les écrits des grands pédagogues (de Rousseau à Freinet), il met en exergue les tensions inhérentes à l'éducation. Il a contribué à diffuser en France les principes pédagogiques issus de l'Éducation nouvelle. Il n'a jamais cessé d'enseigner, lui permettant d'analyser "le terrain" afin de publier.
On lui doit d'ailleurs de nombreux ouvrages :
L'école, mode d'emploi, les méthodes actives (1985),
Apprendre, oui, mais comment ? (1999),
Faire l'école, faire la classe (2004) où il y fait une synthèse de ses orientations pédagogiques
Parmi ses engagements militants et professionnels, il fut responsable pédagogique d'un collège expérimental de 1976 à 1986, rédacteur en chef des Cahiers pédagogiques de 1980 à 1986, formateur d'enseignants et directeur de l'Institut des sciences et pratiques d'éducation et de formation (ISPEF) de l'université .Il dirigea l'Institut national de recherche pédagogique (INRP) de juin 1998 à mai 2000, s'efforçant d'associer, dans une même dynamique, innovation et recherche.

Dans cet ouvrage Philippe Meirieu, utilise donc le mythe de Frankenstein pour nous amener à réfléchir sur la pédagogie. Il remet en question le projet de contrôle de l’autre.
Frankenstein a fabriqué sa créature mais ne l’a pas éduqué. Lorsque celle-ci pris vie, il l’a abandonnée. Elle s’est donc échappée et s’est civilisé en observant le monde

en relation

  • Intelligences Multiples
    7222 mots | 29 pages