Freud

Pages: 2 (258 mots) Publié le: 14 mars 2013
* Avant la Renaissance, les patients consultaient l’Eglise. Depuis le XIIIe siècle, la confession est obligatoire dans l’Eglise catholique au moins une fois par anpour lutter contre les influences diaboliques et le désespoir. On pense que des mauvais esprits font infraction dans notre mental.
* On prescrit desmédicaments à base de plantes et on donne aussi des conseils d’hygiène de vie, réservés aux catégories aisées de la population : faire de l’exercice, se faire masser, écouterde la musique, etc.
* A partir de la Renaissance, on s’interroge sur la nature de l’homme et sur les causes psychiques de leur mal-être. En 1586, TimothyBright recommande l’aide d’un « médecin-philosophe » qui soignerait son patient en lui montrant les aspects positifs de la vie. C’est le début de la psychanalyse.
*Avant la Renaissance, les patients consultaient l’Eglise. Depuis le XIIIe siècle, la confession est obligatoire dans l’Eglise catholique au moins une fois par anpour lutter contre les influences diaboliques et le désespoir. On pense que des mauvais esprits font infraction dans notre mental.
* On prescrit des médicamentsà base de plantes et on donne aussi des conseils d’hygiène de vie, réservés aux catégories aisées de la population : faire de l’exercice, se faire masser, écouterde la musique, etc.
* A partir de la Renaissance, on s’interroge sur la nature de l’homme et sur les causes psychiques de leur mal-être. En 1586, Timothy Brightrecommande l’aide d’un « médecin-philosophe » qui soignerait son patient en lui montrant les aspects positifs de la vie. C’est le début de la psychanalyse.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Freud
  • Freud
  • Freud
  • Freud
  • Freud
  • Freud
  • Freud
  • Freud

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !