Génération y

11192 mots 45 pages
[pic]
Table des Matières

¬ Introduction 1

• CHAPITRE I Les caractéristiques de la génération Y 2

I. Environnement familial 3

II. Des caractéristiques particulières 3

a) Un rapport étroit avec les TIC (technologie de l’information et de communication) : 4

b) Une culture de l’instantanéité : 4

c) Un apprentissage différent. 5

d) Une quête de sens 5

e) Une génération mondialisée 5

III. Le profil de la génération Y 6

a) Un besoin de reconnaissance 6

b) Le besoin d’exploiter les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) 7

c) Un besoin en accessibilité important 8

• CHAPITRE II La génération Y au travail 10

I. Leurs besoins et leurs attitudes au travail. 11

a) Leurs besoins. 11

1) D’information. 11

2) De sécurité 11

3) D’une véritable qualité de vie 12

4) De attentes bien spécifiques. 13

b) Leurs attitudes 14

1) Leurs exigences. 14

2) En entreprise. 15

c) Pour se faire connaître 16

II. La gestion des différentes générations au sein d’une même entreprise. 17

a) Le rôle du manageur 17

b) Instaurer une relation de confiance 18

III. Les biens faits d’une bonne gestion des différentes générations 19

• CHAPITRE III Comment attirer, intégrer et fidéliser la génération Y 22

I. Comment attirer la nouvelle génération 23

a) Attirer est ce bien nécessaire ? 23

b) Les raisons d’un immobilisme au niveau recrutement des entreprises : 23

c) Attirer les Y : les enjeux 24

II. Comment intégrer la génération Y 24

a) Vers une évolution du mode d’intégration 24

b) Des parcours d’intégration innovants 26

III. Pourquoi et comment fidéliser cette

en relation

  • Générations
    858 mots | 4 pages
  • Génération
    649 mots | 3 pages
  • Génération
    3656 mots | 15 pages
  • La génération
    1672 mots | 7 pages
  • La génération y
    5820 mots | 24 pages
  • La génération y
    514 mots | 3 pages
  • La génération y
    11904 mots | 48 pages
  • Génération y
    4235 mots | 17 pages
  • Generation
    652 mots | 3 pages
  • Génération Y
    682 mots | 3 pages