George orwell

Pages: 7 (1514 mots) Publié le: 6 février 2011
Introduction
George Orwell, de son vrai nom Eric Arthur Blair, est un écrivain anglais né le 25 Juin 1903 à Motihari, en Inde Britannique et mort le 21 Janvier 1950 à Londres.
Son œuvre porte la marque de ses engagements, qui trouvent eux-mêmes pour une large part leur source dans l'expérience personnelle de l'auteur : -contre l' impérialisme britanique, après sonengagement de jeunesse comme représentant des forces de l'ordre colonial en Birmanie. -pour la justice sociale et le socialisme, après avoir observé et partagé les conditions d'existence des classes laborieuses à Londres et à Paris. -contre les totalitarismes nazi et soviétique, après sa participation à la guerre d'Espagne.
Témoin de son époque, Orwell est dans les années 1930 et 1940 chroniqueur, critique littéraire et romancier. De cette production variée, les deux œuvres au succès le plus durable sont deux textes publiés après la Seconde Guerre Mondiale : La Ferme des Animaux et surtout 1984, roman dans lequel il crée le concept de Big Brother, depuis passé dans le langage courant de la critique destechniques modernes de surveillance. L'adjectif «orwellien» est également fréquemment utilisé en référence à l'univers totalitaire imaginé par l'écrivain anglais.
Une éducation anglaise
Eric Arthur Blair naît dans une famille appartenant à la moyenne bourgeoisie anglaise. Il est le fils de Richard Walmesley Blair, un fonctionnaire de l'administration des Indes, chargé de la Régie de l' opium (le commerce de l'opium, essentiellement en direction de la Chine, est à l'époque un monopole d'État) et d'Ida Mabel Blair. Il a deux sœurs, Marjorie (l'aînée) et Avril (la cadette). Il retourne en Angleterre en 1904 en compagnie de sa mère et de sa sœur. Éric ne revoit son père qu'en 1907, lors d'une permission de trois mois accordée à ce dernier,qui ne rejoint définitivement sa famille qu'en 1911, après sa mise en retraite.
À cette époque, le jeune Eric Blair est déjà pensionnaire de l' école préparatoire de St Cyprien, qui lui inspire bien plus tard, dans les années 1946-1947, un récit, qu'il présente comme autobiographique, publié seulement après sa mort : Such, Such were the Joys. Il y décrit quel «épouvantable cauchemar» furent pourlui ces années d'internat. Éric Blair est néanmoins un élève brillant et travailleur, que ses maîtres motivent.
Signe de son excellence scolaire, Blair obtient une bourse à l'université d' Eton, la plus réputée des écoles publiques, où il étudie de 1917 à 1921. Orwell garde un assez bon souvenir de ces années, durant lesquelles il travaille peu, passant graduellement du statut d'élève brillant àcelui d'élève médiocre, et faisant montre d'un tempérament volontiers rebelle (rébellion qui semble-t-il n'est aucunement liée à des revendications d'ordre politique ou idéologique). À cette époque, il a deux ambitions : devenir un écrivain célèbre (il écrit des nouvelles et des poèmes – médiocres – dans une revue de l'université), et retourner en Orient, qu'il connaît surtout par l'intermédiairedes souvenirs de sa mère.
Au service de l'Empire
La prospérité de la famille Blair est étroitement liée à l' impérialisme britanique. Aussi, même s'il s'agit d'une peu glorieuse conclusion à une scolarité effectuée dans d'aussi prestigieux établissements, est-ce donc tout naturellement que le jeune Eric Blair endosse l'uniforme et retourne aux Indes en 1922 pour devenir sergent dans la policeimpériale en Birmanie.
La situation sur place est à ce moment très tendue entre les Birmans et leurs colonisateurs : le nationalisme birman prend alors son essor, marqué par plusieurs mouvements de grève, en général violemment réprimés.
Quoi qu'il en soit, à la fin de l'année 1927, il jette l'éponge: arguant de raisons de santé, il rentre en Angleterre et donne sa démission. Il annonce alors...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • George orwel
  • George orwell
  • George orwell
  • George orwell
  • George orwell
  • Georges orwell
  • George orwell
  • Georges orwell

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !