Gouvernance

10308 mots 42 pages
NOUVELLE GOUVERNANCE AGRICOLE ET POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE
HARMONISATION OU CONFLITS D’OBJECTIFS ?

Audrey Rivaud IFREMER – CREIF TEIR, Université de Poitiers

hal-00541935, version 1 - 15 Dec 2010

Résumé : La prise en compte du contexte international, notamment dans le cadre des négociations au sein de l’organisation mondiale du commerce, a conduit à une réforme très importante, en 2003, de la politique de soutien à l’agriculture. Parallèlement, les préoccupations environnementales et la nécessité d’intégrer les objectifs relatifs au développement durable se posent comme des priorités pour le modèle agricole. C’est autour de ces deux piliers que s’articule la nouvelle gouvernance agricole. En adaptation aux mutations contextuelles, on constate l’émergence de logiques productives différenciées de la part des agriculteurs. En reprenant la grille d’analyse de Salais et Storper (1993) traditionnellement employée pour décrire le secteur secondaire, il est possible de conclure à l’émergence de mondes de production dans l’agriculture. On voit en effet très clairement se dessiner des stratégies mettant en œuvre des processus variés et fabricant des produits à destination de marchés distincts. Toutefois, cette analyse des mondes agricoles nous conduit à nous interroger sur la pertinence de la régulation actuelle compte tenu de ses objectifs en matière de développement durable. Effectivement, malgré les avancées certaines de la gouvernance agricole en ce qui concerne la gestion intégrée des ressources naturelles, on voit apparaître des contradictions qui nous amène à conclure à un renforcement nécessaire des efforts, notamment en matière de cohérence territoriale, pour sortir d’un modèle de société ignorant la finitude des ressources naturelles.

1

INTRODUCTION

Le caractère fini et fragile de la biosphère, accentué par le réchauffement climatique rapide et la dégradation de la qualité de l’air, ainsi que la pénurie prévisible des ressources en eau en

en relation

  • La gouvernance
    5394 mots | 22 pages
  • Gouvernance
    1426 mots | 6 pages
  • La gouvernance
    714 mots | 3 pages
  • Gouvernance
    1575 mots | 7 pages
  • Gouvernance
    13620 mots | 55 pages
  • Gouvernance
    5411 mots | 22 pages
  • La gouvernance
    3051 mots | 13 pages
  • Gouvernance
    1061 mots | 5 pages
  • Gouvernance
    329 mots | 2 pages
  • LA gouvernance
    9485 mots | 38 pages