Graffitis tag : art ou vandalisme

Pages: 10 (2337 mots) Publié le: 1 février 2011
Comment juger un tag ?
Quels sont les critères ?

a) Brainstorming :

Vandalisme Provoquant
Tags Représentatif
Graffitis Esthétique

Arts ?

b) Mots clés :
Tags /Graffitis /Arts /Vandalisme

Le débat qui cherche à déterminer si le graffiti est un art ou un acte de vandalisme existe depuistoujours.

Pourtant, tout porte à croire que si réalisé dans un contexte légal, le graffiti est un excellent moyen de stimuler la créativité des jeunes et de les pousser à développer leurs talents
Par ailleurs, certaines oeuvres réalisées par des artistes reconnus sont bien acceptées dans divers arrondissements et quartiers.

L’œuvre murale est souvent très élaborée et étoffée : Est ce del’art ?

Il existe de nombreux caractères et styles, cette forme d'art évolue.
Tags ou graffitis ?

[pic]

Tout acte de destruction ou de mutilation gratuite s'attaquant à des biens publics ou privés. Vandalisme ?

Art ou Vandalisme ??

Certains graffitis relèvent du simple vandalisme, de l’incivilité, actions qui pour certains sociologues sont une manière d'affirmer son existence (« jecasse donc je suis »). Certains jeunes peuvent en effet trouver à travers le graffiti, un désir de revanche sur la vie et d'affirmation de soi, ou encore un moyen d'oublier la morosité et la tristesse de leur vie.
c) Etude de cas :
L'affaire de la SNCF:
Le but du jeu pour une bande de tagueurs est de délimiter son territoire ou de conquérir un autre territoire en le marquant, selon un code deconduite et des règles d'honneur. Les wagons de train qui roulent et parcourent de longues distances sont une cible de choix car les tags vont pouvoir être vus par beaucoup de gens.

Une autre motivation était la « punition » qu'ils pouvaient infliger à la société par le fait de couvrir de tags, l'extérieur comme l'intérieur, des wagons lorsqu'un des membres de leur bande était arrêté. On retrouvelà la valeur dénonciatrice et rebelle du graffiti.
Cependant plusieurs faits ont poussé les responsables de ces sociétés à réagir:

Alors que la SNCF pensait que les voyageurs n'étaient pas gênés par la vue de ces tags, un sondage a permis d'établir que 85 % des voyageurs interrogés trouvaient ces tags dégradants pour les biens et les lieux, et pouvaient être vécus comme une agression.
Lemontant des réparations, comptabilisé dans une ligne à part, a montré que la SNCF avait dépensé plus de cinq millions d'euros dans la seule année 1998 pour effacer les graffitis.
De plus en plus d'incidents avaient lieu : altercations avec le personnel, agressions de voyageurs qui protestaient, matériels roulants et matériels de sécurité endommagés, premiers accidents de tagueurs sur la voie ferréeengageant la responsabilité des sociétés de transports puisque les voies sont une propriété privée, risques de survenance d'un accident majeur.

Train SNCF :

Acte de vandalisme néo-nazi :

Une pièce bombardée de peinture, garnie de croix gammées et de phrases injurieuses, une partie de notre matériel détruit spécialement les tracts de solidarité avec les sans-papiers… Voilà l’état dans lequelEGA : Etudiants de Gauche Actifs, a retrouvé le lieu où il entrepose son matériel à l’université en ce début d’année

Graffiti au pochoir

De nombreuses raisons expliquent l'existence de graffitis.
Certains graffitis relèvent de la communication pure et servent donc à diffuser un message, par exemple un message politique, souvent (mais pas uniquement) un message politique clandestin :nationalismes régionaux en Irlande du nord, en Bretagne ou en Corse, « V » de la victoire et de la liberté sous l'occupation nazie, etc.
Certains graffitis contiennent des informations secrètes ou publiques se rapportant au lieu qui leur sert de support. C'est le cas par exemple des graffitis discrets et codés laissés par les cambrioleurs sur des habitations pour indiquer à leurs collègues si le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tpe : graffiti art ou vandalisme ?
  • Les graffiti acte de vandalisme ou art ?
  • Graffiti art
  • Les cultures urbaines, art ou vandalisme
  • Exposé art, le graffiti
  • Me graffiti, art ou dégradation?
  • Graffiti art appliques
  • Graffitis, art et communication dans la ville

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !