Grammaire générative

Pages: 23 (5545 mots) Publié le: 30 juillet 2010
Manuscrit auteur, publié dans "éc/artS, 3 (2002)"

éc/artS, 3, 2002 - Version préliminaire

Espaces sémantiques et représentation du sens
Bernard Victorri

Introduction
Les nouvelles technologies de l’information sont en train de transformer profondément la recherche en linguistique. En effet, l’existence et la disponibilité de ressources électroniques de grande taille (très gros corpus,dictionnaires de toute sorte) permettent de développer des méthodes d’étude de la langue qui étaient encore impensables il y a dix ans. En particulier, les méthodes statistiques, qui étaient reléguées à des traitements assez marginaux (analyse de fréquence lexicale dans des études de textes, par exemple), ont pris un nouvel essor. Leur rôle dans l’analyse syntaxique et sémantique des textes occupeune place de plus en plus importante (cf. par exemple, Habert et al. 1997, Habert et al. 1998). Cela se comprend aisément : appliquées à des données massives et diversifiées, ces méthodes statistiques permettent d’étudier le fonctionnement de la langue « en vraie grandeur » : qu’il s’agisse de co-occurrences d’unité lexicales ou d’acceptabilité de constructions syntaxiques, le linguiste disposede données en quantité quasiment illimitée, il peut construire des modèles basés sur l’analyse de ces données, et il peut tester les prédictions de ces modèles de manière objective et fiable. La linguistique contemporaine, qui a, un moment, cherché à atteindre l’idéal de scientificité que représente la physique théorique (cf. Milner 1989, Chomsky 1995) en devenant de plus en plus formelle, est entrain d’acquérir un autre statut scientifique, plus expérimental et plus proche des sciences biologiques. Cette étape est sans doute nécessaire pour surmonter l’impasse dans laquelle s’étaient engagés un certain nombre de linguistes, plus attirés par l’élégance des constructions théoriques que par la dure, et parfois décevante, réalité des faits linguistiques, qui ne cessent de produire descontre-exemples aux effets dévastateurs pour ces tentatives de formalisation. Notre travail s’inscrit dans ce nouveau courant en linguistique. En utilisant comme ressource électronique des dictionnaires de synonymes, nous avons cherché à mieux cerner l’organisation sémantique du lexique du français, et surtout à concevoir un mode de représentation du sens des unités lexicales (noms, verbes, adjectifs)qui prenne pleinement en compte la diversité des emplois de ces unités. C’est donc la polysémie, cette propriété si commune des mots de pouvoir prendre des sens différents suivant le contexte dans lequel on les utilise, qui est au cœur de ce travail.

halshs-00009486, version 1 - 7 Mar 2006

Le phénomène de la polysémie
Il faut d’abord noter que la polysémie touche avant tout les mots les pluscourants, ceux qui font partie du vocabulaire de base des locuteurs : il suffit d’ouvrir un dictionnaire pour s’en rendre compte. Plus un mot est utilisé dans le langage quotidien, plus il a de chances d’être polysémique. Qui plus est, ce phénomène est universel : il n’existe pas de langue humaine qui échappe à cette règle. Il ne s’agit donc pas d’un phénomène marginal, une sorte de « défaut »résiduel de langues imparfaites qui tendraient vers un idéal où tous les mots ne possèderaient plus qu’un seul sens. Au contraire, on doit considérer que c’est une qualité indispensable au bon fonctionnement du langage. Nous avons besoin de la polysémie pour pouvoir exprimer ce que nous avons à dire, et, pour notre appareil cognitif, la polysémie ne représente pas une difficulté supplémentaire àrésoudre pour comprendre le sens d’un énoncé : c’est une caractéristique « normale » d’un énoncé, et les mécanismes cognitifs à l’œuvre dans

la compréhension du langage traitent avec la même facilité les mots polysémiques et les mots monosémiques. Cette conclusion, surprenante au premier abord, peut être expliquée dans le cadre d’une conception dynamique de la construction du sens (Victorri...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Grammaire générative
  • La grammaire générative et transformative
  • La grammaire générative et transformationnelle : bref historique
  • La grammaire
  • Grammaire
  • grammaire
  • Grammaire
  • Grammaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !