Grand petit

Pages: 8 (1882 mots) Publié le: 1 février 2013
je m'appelle Vito je suis un extraterrestre je dois le préciser pour que vous puissiez comprendre j'ai 3200 ans, j'habite sur une terre verte dans le ciel cette terre est immense comme tout les habitants qui la comporte, ils étaient gigantesque avec de grands bras pour attraper les êtres humains d'en bas, ils avaient de grandes jambes pour piétiner les maisons, les forêts de mes protégés et ilsavaient aussi de grands yeux pour observer ce qui devront terroriser. Je vous dis touts ces détails pour que vous comprenez qu'ils sont gigantesque tellement immense qu'ils ne voient qu'eux, mais moi je suis différent je suis petit mais grand d'esprit, je suis petit mais gentil,  mais c'est sûrement ma petitesse qui me rend si aimable avec mes amis les êtres humains. Revenons !
je n'ai pasbeaucoup d'amis car les extraterrestromans ne m'acceptent pas tel que je suis... ils pensent que je suis trop faible et inapte à leur société, ils pensent que je ne suis pas assez intelligent pour pouvoir être complice du génocide qu'ils allaient produire dans peu de temps sur mes amis les terriens. ils le pensent tellement fort que je l'entends personne vient à moi, peur d'être eux aussi rejeté de lasociété. En effet je suis différent mais pour eux la seule vrai différence que j'ai c'est ma petite taille j'ai longtemps souhaité qu'ils m'acceptent avec ce défaut , mais rien n'y fait au bout de 3000 ans je me suis dis que ça ne servait à rien de vouloir faire semblant d'être comme ces extraterrestres qui sont diabolique jusqu'au fond j'ai donc préféré être rejeté pour ne pas me détruire.Malgré l'exclusion je continue à suivre leurs stratèges de l'extermination de la terre, j'apprends au fil du temps qu'ils veulent l'obtenir pour en faire une détention de ceux qui n'acceptent pas, de ceux qui ne leur ressemblent pas c'était la revenu de la jeunesse hitlérienne comment allaient t'ils procéder ? Ils étaient obnubilés par la possession des terrains, c'était leur seule préoccupation iln'y avait pas d'amour, pas d'amis juste l'envie.
Dans la nuit du 27 août, nous embarquions dans le vaisseau démesuré, de la planète Merculos, ce monstre est presqu'aussi grand que la terre, ils partent avec ardeur pour détruire la race humaine pour y placer ce qu'ils appellent les « incapables » le trajet est court les siècles s'abrègent et plus le temps passe, plus je me sens impuissant face à lataille et à la densité de leur monstruosité, je survole leur noirceur pour ne pas être intégré à la foule. Personne ne me voit personne ne fait attention à moi au fond je souffre mais on appelle ça un mal pour un bien.
Je prends le large pour éviter de devenir parano et en longeant les couloirs du vaisseau j'aperçois au loin une grande salle d'où provient des cris étranges comme des SOS, je meprécipite donc pour voir ce qui ou quoi se cache dans ce trou sombre et glacial, j'entends comme de longs échos qui de loin se confondent dans une ténébreuse et profonde unité, vaste comme la nuit et comme la clarté, les parfums, les couleurs et les sons se répondent. C'était des personnes comme moi, je leur demande donc que ce qu'ils font dans cet endroit désastreux et sur un moment de réflexionil me fixent avec de grands yeux pendant quelque instant les minutes passes et le silence se prolonge j'envisage de tendre la main pour leur montrer que je n'ai point peur d'eux, en m'approchant de la cage ils font un bond en arrière l'air effrayé je leur demande à nouveau pourquoi ils sont enfermés là et pourquoi ils ont aussi peur.
Après un long raisonnement ils comprennent que je ne leur veuxpas de mal un des 40millliards qui avait dans cette cage me répond et me dit soudainement
« nous sommes ici car, nous sommes des espèces différentes des extraterrestromans » je leur demande ce qui caractérise le fait qu'ils soient si différents et il me dit que dans cette salle il y a des personnes de petites tailles, des personnes d'autre couleurs et certaines de personnalités diverses ce...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • le petit tout et le grand tout
  • Grands arrêts petites fiches
  • Le petit Marseillais Lave Grand
  • Mon grand petit frère le Korsakoff
  • L'infiniment grand et l'infiniment petit
  • Les grandes et petites crises
  • L'innovation entre petites et grandes entreprises
  • Les petits commerces face aux grandes enseignes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !