Grands courants de la pensées économiques

Pages: 9 (2131 mots) Publié le: 4 janvier 2011
GRANDS COURRANTS DE LA PENSEE ECONOMIQUE

I) Définition :

• marché : Lieu de rencontre entre offre et demande où s’échangent biens et services à des prix fixés sur ce marché (définition libérale) CPP
• Concurrence Pure et Parfaite :
⇨ Atomicité (beaucoup d’offre et de demande) (Différent du monopole, de l’oligopole, de l’oligopsone (beaucoup d’offreurs), du monopsone (unseul acheteur))
⇨ Pas de barrière à l’entrée
⇨ Transparence des informations
⇨ Homogénéité des produits (tous les produits ne se valent pas, ils ne sont pas forcément substituables)

• Économie : Science humaine portant sur les échanges entre les différents agents économiques :
⇨ Ménages : consomment et épargnent
⇨ Entreprises : Privées, secteur marchand, prix dumarché, produisent et investissent
⇨ Intermédiaires financiers
⇨ Administrations publiques (Etat, Sécurité sociale, secteur non marchand) : taxent, dépensent (Consommation + Investissement + Redistribution + service de la dette
⇨ Administrations privées : associations, services non marchands plus ou moins publics.
⇨ Assurances : Servent à réguler les aléas sur le marché.
⇨Reste du monde (Importations et Exportations)

II) Le libéralisme :

Optimum : perfection, le mieux que l’on puisse atteindre, mais ce n’est pas le mieux qu’on puisse imaginer
L’économie de divise en différentes branches :
⇨ Macroéconomie, au niveau de la nation
⇨ Microéconomie = comportements individuels
L’économie est devenue politique : on sait où on veut aller, mais pas d’oùon part, il existe différents avis.
Adam Smith (1723-1790) :
Libéralisme, bien-être, bonheur = le bien-être inclus la répartition des richesses produites à partir de ressources rares, limitées.

Marché du travail :
⇨ La demande de travail est une fonction décroissante du salaire réel
⇨ L’offre de travail est une fonction décroissante du salaire réel.
⇨ Smith parle dechômage volontaire
⇨ Si la demande de travail est supérieure à l’offre de travail, le chômage est volontaire. Pour baisser le chômage il faudrait donc baisser les salaires réels = FAUX !
Certains veulent agir sur le salaire minimum

NAIRU : Non Accelerating Inflation Rate of Unemployement = taux de chômage qui n’accélère pas l’inflation.
➢ Il y a toujours un chômage volontaire(croissance de l’économie = croissance chômage volontaire car sûreté de trouver du travail)
➢ Chômage conjoncturel en cas de crise économique
➢ Chômage structurel = lié à des rigidités sur le marché du travail, débauche qui ralentit l’embauche, la structure de l’économie n’est pas adaptée.
➢ Chômage frictionnel = lié aux problèmes d’information, décalage entre l’offre et la demandequi est difficile à diminuer.
Plein Emploi = Chômage volontaire et frictionnel. Pour augmenter l’offre de travail, il faut augmenter les salaires, ce qui génère un coût pour l’entreprise ce qui se traduit par de l’inflation.
Quand il y a croissance et plein emploi, il y a des risques d’inflation donc une baisse de l’activité en bourse.

Marché des capitaux :
TAUX D’INTERÊT REEL = Tauxd’intérêt nominal – taux d’inflation

Epargne = en fonction de la croissance du taux d’intérêt réel.
Investissement = En fonction de la décroissance du taux d’intérêt réel.

Financement de l’investissement :
⇨ Financement interne : autofinancement. Quand le taux d’intérêt réel augmente, le taux d’investissement diminue.
⇨ Financement externe : Direct = établissements financiers (crédits) +Indirect = marché financier (bourse avec actions et obligations)

A – Main invisible + Individualisme :
Chacun recherche son propre intérêt. Pour Smith, il y a trois agents économiques :
- Entrepreneurs cherchant le projet
- Main d'oeuvre cherchant la hausse du salaire
- Somme des intérêts individuels = Intérêts collectifs.

B – Rôle de l’Etat, libre-échange :
L’échange...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Grand courant de la pensée économique
  • Les grand courant de la pensée economique
  • Les grands courants de la pensée economique
  • Les grand courants de la pensée economique
  • Les grands courants de la pensée economique
  • Les grands courants de la pensée économique
  • Les grands courants de la pensée économique
  • Grand courant de la pensée économique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !