Grh ethique publique

4170 mots 17 pages
Ethique publique 6/1 (Montréal, 2004), p. 100-105

Bien commun, conflits d’intérêts et délibération éthique

Par Denis Müller www.contrepointphilosophique.ch Rubrique Ethique
Septembre 2004

Si La notion de Bien commun paraît de prime abord trop ambitieuse, trompeuse en ses promesses excessives et inaccessibles, elle est néanmoins nécessaire au débat éthique dans l’espace public contemporain. Dans cette contribution, nous voudrions montrer comment une compréhension critique de la notion controversée de Bien commun peut s’avérer compatible avec une prise en compte réaliste et responsable des conflits d’intérêts et de la délibération éthique. L’exemple du débat français sur la laïcité permet à cet égard de comprendre la nécessité de dépasser l’opposition stérile entre un communautarisme poussé à l’extrême et un universalisme vidé de sa pertinence historique et dialectique.

If, at the first look, the notion of the common Good seems too ambitious, making excessive and unaccessible promises, it is nevertheless necessary to use it in the ethical public discussion. This paper aims to show that a critical understanding of this controversial idea of the common Good may help to solve some conflicts of interests. The example of the french debate on laicity should help us to overcome the fallacious opposition between extreme communitarianism and abstract universalism.

1. Le Bien commun, un concept traditionnel et ses problèmes

La notion de Bien commun (bonum commune), avec ses racines antiques (Platon, Aristote) et médiévale (Thomas d’Aquin) est en général comprise comme l’expression d’un intérêt supérieur, de caractère à la fois rationnel et divin[1]. Or il est évident que cette vision classique, si fondamentale et grandiose soit-elle, n’est plus adaptée au paradigme moderne, voire postmoderne de la réflexion éthique actuelle, qui a lieu dans un contexte social, culturel et historique profondément différent. En effet, le paradigme moderne, avec ses

en relation

  • Ale maroc-turquie
    8352 mots | 34 pages
  • Fonction rh maroc
    690 mots | 3 pages
  • Utopia
    1719 mots | 7 pages
  • Travail
    1087 mots | 5 pages
  • Audit social
    3480 mots | 14 pages
  • Gestion de ressource humaine
    6868 mots | 28 pages
  • Pratiques grh et rse
    8902 mots | 36 pages
  • Ethique dans le monde des affaires
    13103 mots | 53 pages
  • Grh moss1
    2005 mots | 9 pages
  • Administration
    2670 mots | 11 pages