Hegel

1244 mots 5 pages
« Mais, dans le domaine des besoins physiques, le contenu de la satisfaction présente un caractère fini et limité ; la satisfaction n’est pas absolue et est aussitôt suivie d’un réveil du besoin. Le fait de manger, le sommeil, la satiété ne donnent jamais de résultats définitifs : la faim et la fatigue réapparaissent le lendemain ! Dans le domaine spirituel, l’homme recherche la satisfaction et la liberté dans le vouloir et le savoir, dans les connaissances et les actions. L’ignorant n’est pas libre, parce qu’il se trouve en présence d’un monde qui est au-dessus et en dehors de lui, dont il dépend, sans que ce monde étranger soit son œuvre et qu’il s’y sente comme chez lui. La recherche du savoir, l’aspiration à la connaissance, depuis le degré le plus bas jusqu’au niveau le plus élevé, n’ont pour source que ce besoin irrésistible de sortir de cet état de non-liberté, pour s’approprier le monde par la représentation et la pensée. » Hegel

Hegel analyse ici la satisfaction des désirs dans deux domaines différents après avoir démontrer quelque chose dont il émet une objection marquer par le « Mais » de départ. Pour pouvoir analyser la satisfaction des désirs, il la divise en deux domaines qui sont le domaine des besoins physiques, c’est à dire tout ce qui fait référence à la matière corporelle soumise à des lois physiques et des besoins pour la maintenir, et le domaine spirituel, c’est à dire ce qui se réfère à la pensée, à la conscience, aux sentiments et sensations. Nous pouvons ainsi dégager la problématique de Hegel. La satisfaction est-elle fini et limité ou bien infini et illimité ? Peut-on atteindre la satisfaction éternelle ? Hegel tente de répondre à cette problématique en deux moments, dans premier temps dans le domaine des besoins physiques puis dans un second, dans le domaine spirituel.

Dans le domaine des besoins physiques, on ne peut pas être satisfait continuellement, c’est à dire que lorsqu’on satisfait un besoin ce n’est pas infiniment,

en relation

  • Hegel
    1623 mots | 7 pages
  • Hegel
    449 mots | 2 pages
  • Hegel
    433 mots | 2 pages
  • Hegel
    609 mots | 3 pages
  • Hegel
    2427 mots | 10 pages
  • Hegel
    4770 mots | 20 pages
  • Hegel
    1274 mots | 6 pages
  • Hegel
    690 mots | 3 pages
  • Hegel
    592 mots | 3 pages
  • Hegel
    2479 mots | 10 pages