Hida cités jardins

Pages: 6 (1325 mots) Publié le: 13 mai 2013
I. La ville satellite, des cités jardins aux éco-quartiers

a) La cité-jardin de Stains
Historique de la cité jardin : la cité-jardin est un concept venant du Royaume-Unis crée par l’urbaniste Ebenezer Howard qui s’opposa à la ville industrielle polluée et à la campagne considéré comme trop loin des villes. Ces cités-jardins doivent être reliées entre elles et avec la ville centre par deschemins de fer intermunicipaux et des routes rapides.

En France ce concept est réadapté. En effet, il ne s’agit plus de créer des villes ex-nihilo, mais de nouveaux quartier s’intégrant aux villes déjà existantes. Cette idée a été introduite par Georges Benoît-Lévy dans son ouvrage La Cité Jardin en 1904. Il s’agit maintenant de mêlé habitat (individuel et collectif), nature (jardin privatif àl’aménagement paysager des espaces publics) et équipement .public (social, culturel, scolaire etc.). Dans le département de la Seine 15 cités-jardins vont être construites dans la première moitié du XXème siècle, sous l’impulsion d’Henri Sellier, élu socialiste de Suresnes.
Contexte du terrain : Lors de la Guerre Franco-Prussienne de 1870, le château de la ville de Stains fut très endommagé etdétruit par la suite. Ce terrain, vendu à l’Office Publique d’Habitation Bon Marché (OPHBM) de la Seine a permis d’avoir 28 hectares de construction et va donc devenir la cité-jardin en 1921 par les architectes Gonnot et Albenque.

Description urbanistique : La cité jardin de Stains s’est conçu à « la française ». Le projet initial prévoyait tout ce que disait Benoît-Lévy dans son ouvrage lesCités Jardins. De ce fait, de nombreux équipements publics sont demandés par les architectes Gonnot et Albenque (exemple : la piscine, la salle de cinéma, la salle de culture physique ou bien un café sans alcool). Cependant la crise économique des années 1930 rattrape les ambitions des deux architectes. Le budget de l’équipement public est réduit et il n’y aura pas de piscine par exemple. Cependant, àStains, contrairement à d’autres cités-jardins de la Seine, le nombre de pavillons prévus est maintenu, alors que d’autre préféré les remplacer par du immeuble collectif pour répondre au manque de logement. Les deux architectes ont voulu aussi rompre avec la monotonie des matériaux et crée la variété tout en créant une cohérence de style. La cité-jardin de Stains compte donc 13 types de pavillonset 6 types d’immeubles collectifs différents. On peut voir cette diversité au niveau des fenêtres étroites ou hautes, porte d’entrée, porche cintrés, auxquels on peut ajouter les contrastes de couleurs ou de matériaux à texture qui accroche la lumière. En niveau social des bains douches et des lavoirs étaient mis à disposition des habitants, aussi chaque habitats avaient accès à l’eau couranteainsi ils disposaient aussi de toilette.
Analyse : La cité-jardin de Stains s’est construite lors d’un fort exile rural. De plus en plus de personnes allaient travailler à l’usine souvent en banlieue parisienne. La cité-jardin se veut avant tout social. En effet à la cité-jardin de Stains est mis en œuvre l’idée de mixité fonctionnelle, d’accès à l’éducation et à l’hygiène. Une école est doncconstruite au sein même de la cité, une maison communal aussi et des bains douche. De plus l’hygiénisme est au centre des préoccupations de l’époque. De ce fait, un ticket gratuit est distribué par l’OPHBM chaque semaine pour l’accès aux bains douches et lavoir, des clubs de sports sont présents et l’alcool n’y est pas distribué (le café sans alcool). Ces préoccupations hygiéniques vont améliorer leconfort de vie des ouvriers. La mixité sociale est aussi présente dans la cité-jardin de Stains. En effet, les pavillons mêlés aux logements collectifs c’est la cohabitation des ouvriers avec les cadres et petit patronat. Cette mesure permet d’éviter tout ressentiment de ghettoïsation et donc de révolte sociale. Le plan général forme une trame en toile d’araignée. On a plusieurs axes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • cités jardins
  • les cités jardin de bruxelles
  • Les cités
  • HIDA
  • HIDA
  • Hida
  • HIDA
  • Hida

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !