Histoire économique et sociale du 20e siècle

Pages: 112 (27841 mots) Publié le: 17 février 2013
| |
| |
|Histoire économique et sociale depuis l’ère industrielle|


Histoire = science de l’homme en société et dans le temps. Importance d’étudier la relation entre les hommes (approche collective). L’homme de 1929 n’est pas le même que celui de 2009.

Histoire économique et sociale : il s’agit de se pencher sur la production, distribution, consommation desressources/richesses.

Un problème concernant la distribution et la rareté de ces ressources.

Le point le plus important dans ce cours est la présentation et l’évaluation des différents régimes économique depuis la fin du XIXe s. jusqu’au début XXe (principalement en Europe).





Remise en perspective chronologique : La Grande Transition (1750-1950)



A partir de 1750 quatre grandesrévolutions se sont lié et s’appuie les unes sur les autres. Elles sont toutes lié, la 1ère et la 2ème ont engendré la 3ème révolution. Il n’y a presque plus rien en commun entre la société de 1750 et celle de 1950 excepté que celle de 1950 prend ses racines dans la société de 1750.






2 Des transitions et des révolutions démographiques



On passe d’une société traditionnel à unesociété industrielle.




1 Le régime démographique traditionnel :

C’est une société fondamentalement agricole. 90% de la population vit à la campagne et travail dans l’agriculture. Seul 10% vit en ville et ces villes sont très différentes de celle d’aujourd’hui. Ce sont des villes de petites tailles, avec max 50 000 hab.

← Société agricole et rural.



Le régime démographiquetraditionnel est caractérisé par :

• Des taux de natalité et de mortalité très élevé

• Une grande fragilité




1 Les taux de natalité et de mortalité

• Natalité : 40/1000hab

• Mortalité : 35/1000hab

Ces taux de 1750 sont très élevé et étonnement proche. Il n’y a que 5/1000hab de différence ce qui veut dire que la population augmente très doucement.

Il y a 1enfant sur 2 qui meurent. Avoir des enfants à cette époque permet de garantir ses vieux jours c’est une forme de sécurité social personnel (puisque les sécurités social n’existaient pas encore à l’époque).








2 Une grande fragilité

Cette fragilité est due :

A. l’abscence de nourriture causé par :

• Des grandes famines : Ex : la famine de la pomme de terre qui a frappél’Irlande et a touché 1/3 de sa population. Les famines frappent tout d’abord les plus faibles càd ceux aux 2 extrémités de la pyramide des âges. (les enfants et les vieux)

• Une sous-alimentation




Des épidémies :

Celles-ci frappent toute la population et surtout ceux déjà affaibli par les famines. Ex : la peste noire (1358-1562) ou encore grippe espagnol (1917-1918). Toutesces famines et épidémies rythme jusqu’en 1740 les éléments déterminants des régimes démographiques.




La guerre :

Sous l’ancien régime les guerres sont relativement propres car il n’y a que peu de soldats. Ce sont surtout des conséquences indirectes causées par les guerres qui affaiblissent la population. Car les soldats réquisitionnent la nourriture des habitants, de plus commeils se déplacent, ils transportent des maladies. Ceci provoque des morts de manière indirecte. Ex : la peste a été amenée en France par les rats provenant des bateaux militaires. Ex : Cardinal de Richelieu à la Rochelle, commande un petit corps d’armée (10 000 hommes) et ce groupe va amener la peste avec les puces sur les rats transportés dans leurs chariots -> centaine de millier de morts....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire sociale au 19ème siècle
  • Histoire economique et sociale
  • Histoire des faits economiques et sociaux
  • Histoire économique et sociale
  • Histoire économique et sociale
  • Histoire économique et sociale
  • Histoire des faits économiques et sociaux
  • histoire des faits economique et sociaux

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !